Et le comte rafle la belle de Lorraine Heath

Titre : Et le comte rafle la belle (Les vauriens de Havisham #2)
Auteur : Lorraine Heath
Éditeur : J’ai Lu pour Elle – Aventures & Passions
Date de parution :29 mars 2017

Résumé

Sur son lit de mort aux confins de l’Afrique, Albert, comte de Greyling, a fait promettre à son frère jumeau Edward d’échanger leur identité, au moins jusqu’à l’accouchement de son épouse adorée Julia. Edward rentre en Angleterre auprès de sa belle-sœur qu’il a toujours désirée en secret. Prétextant ne pas se remettre du deuil qui les frappe, il parvient à éviter toute intimité, mais Julia ne comprend pas pourquoi son mari a tellement changé et s’obstine à la tenir à distance. Bien résolue à sauver son couple, elle entreprend de ranimer sa passion avec toutes les armes dont dispose une femme amoureuse.

Avis d’Elenwë

note 4

Tout d’abord, il faut que vous sachiez que ce livre est le deuxième tome de la série Les vauriens de Havisham. Sauf que je l’ai lu sans me douter un seul instant que ce n’était pas le premier tome de cette série. C’est en allant sur le site de J’ai pour elle que je me suis rendue compte de mon erreur. Pour ceux et celles qui se le demandent, vous pouvez sans problème lire ce tome même si vous n’avez pas lu le premier. Cela n’a posé aucun problème à ma compréhension. En lisant le résumé, je ne savais pas du tout ce que le livre allait me réserver. Je l’ai commencé un peu sur la réserve, de peur que l’auteure traite mal le sujet. Et je me suis lancée avec mes quelques appréhensions et je suis sortie de ma lecture totalement conquise. Ce livre est rempli d’amour, de douceur, de compréhension et de patience. J’ai été littéralement sous le charme. L’auteure a réussit avec brio la où d’autres ont échoué.

Edward est considéré par la société londonienne comme un vaurien et un bon à rien. Explorateur dans l’âme, il convint son frère jumeau Albert de partir avec lui en Afrique, pour un dernier voyage. Celui-ci hésite longuement car sa femme, Julia attend leur premier enfant. Malgré cela, Edward et Albert partent tous les deux au confins de l’Afrique. Après un malheureux accident, Albert demande sur son lit de mort à son frère d’échanger leurs identités et cela jusqu’à l’accouchement de sa femme, de peur qu’elle fasse une nouvelle fausse couche. Edward rentre donc en Angleterre dans le but d’enterrer son frère et comme il a promit à son jumeau, il se fait passer pour lui.

J’avais terriblement peur que l’auteure amène ce nouvel amour d’une façon brutale ou que cela soit tout à fait normal. J’avais peur d’être un peu perturbée et de ne pas du tout apprécier ce couple. J’ai été totalement conquise par la façon dont elle a mené son histoire. Tout en douceur, étape par étape. Et surtout d’une façon juste. J’ai trouvé les réactions des personnages vraies, surtout celles de Julia face à ce mensonge qui est quand même assez grave. J’ai compris sa colère mais aussi sa culpabilité. J’ai compris chacune de ses réflexions et de ses gestes. Et même si j’en ai voulu pendant un court instant à Edward d’avoir autant pris de temps pour révéler son secret, je ne lui ai plus voulu autant. Pour la simple et bonne raison que j’ai plutôt compris son comportement ainsi que sa façon de penser. Et j’ai en quelque sorte trouvé cela beau. A un moment, il était prêt à sacrifier une des choses les plus importantes juste pour le bonheur de Julia. Ce que j’ai apprécié dans cette histoire, c’est la réaction de ses personnages, car j’ai trouvé qu’ils avaient des réactions juste ce qui est rare dans la plupart des livres.

Au niveau des personnages, je suis totalement tombée sous le charme d’Edward. Sous ses airs de vauriens et de bon à rien, se cache un homme au cœur tendre. J’ai adoré comment il racontait ses aventures, j’avais l’impression d’être avec lui, de les vivre. J’ai été conquise par sa soif d’aventure et son côté explorateur. Et mon petit cœur a encore plus fondu d’amour pour lui, face à la réaction et à son comportement qu’il a eu lors de l’accouchement de Julia. Comportement qui à l’époque était très rare et pas très convenable. Et après, à chaque petit instant qu’Edward passait auprès de l’enfant, mon petit cœur en prenait un coup tant les scènes étaient remplies d’amour.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Julia, contrairement à la plupart des héroïnes de roman historique, je l’ai trouvé changeante et ouverte. Et pour l’époque plutôt dévergondée dans le sens où elle aime bien boire un peu d’alcool. Je l’ai trouvé vraie. J’ai été contente de pouvoir découvrir la place de la femme dans la société à l’époque victorienne. Et ce livre m’a permis de découvrir une loi qui était de vigueur à l’époque, dont je ne connaissais pas l’existence. J’ai trouvé que les personnages secondaires étaient tout aussi riches que les personnages principaux et qu’ils apportaient chacun un petit quelque chose essentiel à l’histoire. Chaque vauriens d’Havisham ont chacun leur propre caractère ce qui fait tout leur charme. Étant donné que j’ai commencé par le second tome, il me tarde de pouvoir découvrir les autres vauriens, mais pour le moment ils m’ont l’air très prometteur même si je pense que j’aurais toujours une préférence pour Edward. Mention spéciale pour le duc d’Havisham et ces coups en douce dans l’espoir d’arranger les choses. Son histoire m’a partiellement fendue le cœur, tant je l’ai trouvée à la fois belle et triste.

Comme vous avez pu le voir, j’ai tout simplement adoré ce livre. Alors pourquoi je ne lui ai pas mis la note maximale ? J’ai été tout simplement déçue par la fin, j’ai trouvé qu’elle arrivait beaucoup trop rapidement mais qu’aussi leur problème s’était résolu avec trop de facilité. Mais cela n’a en aucun gâché l’amour que j’ai pour Edward. Je vous conseille vivement de le lire, en espérant qu’il vous plaira autant qu’à moi. Merci au édition J’ai lu pour elle de me l’avoir fait découvrir car je serais certainement passé à côté de quelque chose.

Elenwë

logo-jai-lu
Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

One thought on “Et le comte rafle la belle de Lorraine Heath

  1. Silkfeather

    Ayant découvert cet auteur via sa trilogie précédente  » les amants de Londres  » (que je vous recommande car passionnante à lire), j’ai pu suivre cette nouvelle trilogie  » Les Vauriens de Havisham  » depuis le 1er tome  » Pour lui plaire  » qui plante bien le décor, le passé et les caractères des Vauriens de Havisham. J’ai poursuivi avec  » Et le comte rafle la belle  » dont je partage totalement votre avis, chère Elenwë, car j’ai un faible pour Edward, mon vaurien préféré ! Et j’ai lu, fin juillet, le tome 3  » Belle et rebelle « , aussi passionnant que le tome 2, et qui nous révèle les derniers indices de cette saga.
    D’ailleurs, la note de l’auteur, à la fin du livre, nous signale qu’elle a écrit un volume additionnel à cette série, relatant l’histoire touchante et tragique du Marquis de Marsden (qui a élevé les Vauriens de Havisham) et son épouse Linnie. N’ayant point trouvé encore ce livre en français et trop impatiente pour attendre, je l’ai lu en anglais :  » When the Marquess falls  » (« Quand le Marquis tombe ») et j’ai adoré ! J’espère vivement que les éditions « J’ai Lu pour elle  » en proposeront très vite une version dans la langue de Molière à nos amies lectrices françaises.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *