Edenbrooke de Julianne Donaldson

Edenbrooke

Titre : Edenbrooke
Auteur : Julianne Donaldson
Éditeur : Milady Romance – Pemberley
Date de parution : 18 septembre 2014

Résumé

Marianne Daventry s’ennuie à mourir à Bath. Aussi, elle n’hésite pas une seconde à rejoindre sa soeur lorsque celle-ci l’invite à passer l’été à la campagne à Edenbrooke. Mais Marianne découvre alors que les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être. Entre une terrifiante rencontre avec un bandit de grand chemin et des jeux de séduction a priori sans conséquences, la jeune fille se retrouve entraînée dans une aventure aussi romantique que complexe. Parviendra-t-elle à contenir les élans de son coeur ou succombera-t-elle au sourire d’un mystérieux inconnu ?

Avis de Melwasul

note 5

Femme futile le retour. Je vous en ai déjà parlé il m’arrive d’acheter des livres juste pour leur couverture. Ici, cela n’a pas été le cas, mais cela n’a pas été mieux non plus, je l’ai acheté pour … son titre (et un peu sa couverture, soyons honnête). Ce titre qui sonne bien, qui résonne ambiance douce, campagne anglaise, et l’ensemble de la couverture qui amplifie la sensation ambiance romantique ont fait que je l’ai acheté sans même lire le résumé, et que je l’ai commencé dans les même conditions. Et quelle merveilleuse surprise. TOUT. Y. EST. PARFAIT ! Je vais vous laisser la surprise comme moi de découvrir l’histoire en elle-même et plutôt essayer de vous expliquer pourquoi j’ai trouvé ce roman parfait.

Tout d’abord pour l’ambiance douce, délicate et romantique à souhait qu’a su créer Julianne Donaldson. Qui, après avoir lu le roman, ne rêve pas de visiter Edenbrooke, d’y passer quelques jours, de visiter son verger, de gambader le long de son point d’eau, d’y galoper à bride abattu ? Qui, je ne sais pas, mais en tout cas, pas moi. Edenbrooke qui dans sa description, n’est pas sans nous rappeler un certain Pemberley mais de manière très subtile, juste ce qu’il faut pour faire sourire les inconditionnelles de Jane Austen.

Pour l’humour bien présent du début à la fin, un humour frais, discret, tout en légèreté, qui vous fera glousser quand vous vous y attendez le moins. Des répliques, des réactions, des comportements, qui vous feront éclater de rire (littéralement). D’autres qui vous feront sourire à en avoir mal aux zygomatiques. Mais pas un n’est trop lourd, en trop, mal placé, au contraire, ils ont tous leur place, pile quand il faut.

Et bien sûr pour ses personnages. Nos deux héros tout d’abord, des héros décrits tout en finesse et délicatesse, des héros que l’on aime dès les premières pages. D’abord il y a Marianne, jeune fille de 17 ans, un peu naïve, que l’on croit réservée, timide, un cliché des jeunes filles de l’époque mais que nenni. On découvre très rapidement que c’est une jeune fille qui aime la campagne, qui aime le grand air, qui aime gambader sans se prendre la tête, qui est un poil sauvageonne, drôle, espiègle, intelligente, pleine de répartie. Elle est une bulle de légèreté, d’optimisme, de bonne humeur. Mais à côté de ça, de par son âge, son histoire, son passé, son caractère, elle est très timide, rougit facilement (pour le grand bonheur de Phillip), et ne voit pas forcément ce qu’elle a sous les yeux, elle vraiment adorable, je l’ai adorée ! Et maintenant, il est temps de vous parler de ce très cher Philip. Philip, une version historique de mon cher Cam, et oui carrément ! Philip c’est le héros de romance historique parfait, il est attachant, drôle, espiègle, fou amoureux, touchant, plein de délicatesse, tout en finesse, sexy (aussi), et je pourrais continuer longtemps tellement il est à croquer. Il est génial d début à la fin. Leur duo marche du tonnerre. Leurs discussions, leurs silences, leurs fous rires, leur complicité, tout coule de source, tout est là où il faut comme il le faut.

Un mot enfin des personnages secondaires. Ils sont peu nombreux mais tous géniaux que ce soit la grand-mère attachante, la mère touchante, la sœur imparfaite, la femme de chambre sans langue de bois, le père absent,… Pas d’histoire en parallèle, on se concentre vraiment sur notre couple et la naissance de leur amitié, de leur amour. Et c’est un pur régal.

Une romance qui aurait pu tourner au ridicule, au déjà vu, au niais ou encore à la guimauve mais il n’en est rien. Notamment grâce à la petite d’ose d’aventure et de mystère, aux petits retournements de situation qui apporte un zeste d’action. Grâce surtout à l’écriture de Julianne Donaldson qui adapte parfaitement son style aux différents moments de l’histoire. Elle nous offre ainsi de magnifiques passages, celui de la lettre par exemple, qui rien que d’en parler me donne envie de le relire (c’est le genre de passage qui vous laisse un sourire niais aux lèvres)(et ils sont nombreux !). Vous n’aurez pas une seconde pour vous ennuyer, vous serez littéralement transporté du début jusqu’à la fin sans comprendre ce qui vous arrive et une fois le dernier mot lu, une seule chose en tête : « Mais ? Mais ? C’est déjà fini ?! J’étais tellement bien dans ce cocon de douceur, je veux y revenir ! ».

Milady Romance nous offre une romance d’une très, très grande qualité (je n’arrive d’ailleurs pas à en retrouver une d’aussi parfaite dans l’écriture, dans la trame, dans la description tout en finesse et délicatesse des personnages, de l’ambiance, des paysages alentours. J’oserai presque dire qu’il est dans la veine des romans de Jane Austen ou des sœurs Brontë en plus « simple » si vous me suivez. Une réussite totale donc (il va être temps que j’arrête, je commence à me répéter). Mais une chose est sûre, je vais envoyer chez Milady des tonnes et des tonnes de paquets de Schtroumpfs, des cartons entiers de tablettes Milka, les supplier à genou, pour que le deuxième roman de l’auteur, Blackmoore, qui a l’air dans le même style, tout aussi bien noté sur Goodreads, soit également publié en français.

chat potté

Siouplaiittttttt

Je n’ai qu’une chose à ajouter, à la fin du roman, moi aussi je n’avais qu’une envie : tournoyer, les yeux fermés, le sourire aux lèvres, à n’en plus finir…

Tournoiement Vôtre,
Melwasul

coup de coeur

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

21 réflexions au sujet de « Edenbrooke de Julianne Donaldson »

  1. Lily

    Je ne lis généralement que la conclusion des critiques quand je n’ai pas encore lu un livre, pour revenir après lire en entier donc je me permets d’annoncer que le tome 2 est prévu pour janvier 🙂

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      ahh génial, merci pour cette bonne nouvelle ! 🙂

      et pour le coup la chronique est garantie sans aucun spoiler 😉

      Répondre
  2. Bib HLM

    Oulalala, un coup de coeur 🙂 je ne lis pas toute la chronique, pour me garder des surprises. Je le met dans ma WishList. Il me tarde de le découvrir !!

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      ah tu ne pouvais pas me faire plus plaisir quand me disant qu’il se dégageait de la douceur de mon avis, parce que c’est exactement le livre: douceur et romantisme. Hâte de connaître ton avis ! 🙂

      Répondre
  3. Mathilde

    Quel bel avis! Ca donne vraiment envie de le lire ! Je l’avais déjà ajouté à ma liste d’envies mais là, c’est sûr, je l’achète dès que possible! 🙂 Merci ! (autant pour ton avis que pour tes réponses !)

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Mais avec plaisir si je peux me rendre utile et bonne future lecture (si tu as le temps n’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé 😉 )

      Répondre
  4. Miss Maureen

    Oh là là, voilà un commentaire qui donne envie de découvrir ce roman!
    Je n’en avais même pas entendu parler jusqu’ici!
    J’ai toujours un peu peur de tomber dans la guimauve en lisant les résumés, mais ça n’a pas l’air d’être le cas du contenu d’après ce que tu en dis! Super!
    Merci pour ton article!

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Non ici, pour moi, point de guimauve, juste beaucoup de douceur, de délicatesse, de l’humour, un peu d’aventure, une écriture qui nous enchante mais absolument rien de guimauve ! 🙂

      Répondre
  5. gwen

    je l’ai lu après ton avis et je ne le regrette pas
    il est vraiment super ce livre oui tout doux pleins de sentiments qui vous fait palpiter vraiment un agréable moment de lecture on est dans notre petite bulle quand on lis ce livre et j’adore ça

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Merci d’être revenu nous donner et ton avis. Je suis super contente que tu l’aies apprécié parce que c’est un vrai coup de coeur pour moi et il mérite d’être découvert ! Je trouve qu’on a trop rarement des livres de ce calibre en VF 🙂

      Répondre
  6. NunaKneazle

    Quel bonheur d’avoir fait la rencontre de Marianne et Philip ! Que d’émotions au fil de ces pages. On s’inquiète, on se questionne, on sourit d’un large sourire, on rit, et on finit pas se dire : Non ! C’est fini ! Mais non ! Pas déjà … Hé oui déjà … On ne voit pas le temps passer en lisant « Edenbrooke », c’était formidable ! J’ai vraiment adoré, je serais tentée de dire autant que « Blackmoore » car les deux sont différents. Les répliques de Philip, ses piques pour la faire rougir, sont atypiques, il n’y a que lui pour agir de la sorte, Marianne se fait avoir à chaque fois. C’était beau … Je ne m’attendais pas du tout à ce retournement de situation, et au comment de la résolution de tous ces mystères … C’était agréable de s’être laissée avoir par Julianne Donaldson.
    Donc, sincèrement, merci beaucoup pour ces deux découvertes littéraires que tu m’as offerte. Je ne regrette absolument pas. C’est nouveau pour moi de lire de la Romance et je suis ravie de m’être laissée convaincre. Merci de ta critique, tu les écris à merveille sans trop en dévoiler mais suffisamment pour nous tenter. Je serai ravie de lire d’autres livres de Julianne Donaldson, et de d’autres auteurs dans le même genre si tu en as à me proposer. Merci encore ! 🙂

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      ah merci merci pour ton commentaire qui me fait chaud au coeur mais je suis surtout heureuse de t’avoir fait découvrir deux romans qui t’aient plus autant qu’à moi. Ils font vraiment partis de mon top des romans mais malheureusement, Julianne Donaldson n’a écrit que ces deux-là pour le moment 🙁 Les deux sont vraiment différents tout en retrouvant la plume de l’auteur, sa douceur, son humour et son côté un brin poétique.
      Du même genre là je ne vois pas trop mais après le monde de la romance est tellement vaste que je suis sure que tu peux encore trouver ton bonheur. Quel genre de romance as-tu aimé jusqu’à maintenant pour voir si je peux te donner quelques idées?

      Répondre
      1. NunaKneazle

        Je ne pense pas résister à les relire dans quelque temps, j’ai vraiment adoré ! Et puis ça me permettra de comprendre le sens caché du début d' »Edenbrooke ».
        Merci encore. 🙂
        J’attendrai alors avec impatience de possibles nouveaux romans de sa part.

        Hé bien, je viens vraiment de commencer, j’ai déjà lu « La vie est un arc-en-ciel » de Cecelia Ahern, en plus des deux romans de Julianne Donaldson, mais après … Je suis par contre en train de lire « Orgueil et Préjugés » de Jane Austen. ^^ J’aime vraiment l’époque où l’histoire se passe au temps des gentlemen et des belles bibliothèques, comme dans « Blackmoore » et « Edenbrooke ». Je trouve ça très intéressant de découvrir le contexte historique de l’époque à travers la romance, ça lui donne un attrait assez fascinant. En tout cas je veux de la tendresse et de l’amour en étapes sans trop de niaiseries. Quand c’est simple, ce n’est pas toujours agréable à lire. J’aime aussi que ce soit bien écrit, sans artifices, d’un mélange de poésie, d’aventures et de sentiments, avec une pointe d’humour en effet. ^^
        C’est pour ça que « La mer en hiver » m’avait l’air bien. Je le commanderai peut-être pour Noël. C’est juste qu’il est en grand format et j’ai déjà dépensé pour Harry Potter donc … ^^
        Et puis il faut dire qu’avec ces lectures … je suis tombée amoureuse de la campagne anglaise. 😀

        Répondre
        1. Melwasul Auteur de l’article

          Ahhh Jane Austen <3 Mon préféré étant Persuasion que je te conseille vraiment, juste devant O&P. En effet, de ce que tu me dis, La mer en hiver peut vraiment te plaire. Je pense aussi à Longbourn de Jo Baker (http://lune-et-plume.fr/une-saison-a-longbourn-de-jo-baker/) qui est aussi un vrai petit bijou.

          En plus contemporain, si tu as aimé Cecelia Ahern, je te conseille PS I love You qui est pour moi son meilleur roman. Je vais réfléchir devant mes bibliothèques pour te faire une petite liste quand je serai rentrée de vacances.

          Répondre
          1. NunaKneazle

            Pour l’instant je commence tout juste à lire O&P, ayant retardé ma lecture pour lire « Edenbrooke ». ^^ Je prends note de « Persuasion » et « Une saison à Longbourn » avec plaisir.

            Pour Cecelia Ahern, j’avais adoré « La vie est un arc-en-ciel » bien que ce soit épistolaire. J’avais jusqu’à lors un différent avec ce genre particulier mais je m’en suis remise avec ce roman pleins de bons sentiments, nous faisant passer des rires aux larmes. Et puis le film qui s’en inspire est pas mal non plus ! 😀
            Donc j’ai bien entendu parler de « PS : I love you », j’ai dans l’idée de le lire, mais pas tout de suite, je n’ai pas envie d’être triste. J’essaye de me changer les idées ces derniers temps donc je lis en conséquence. ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *