Duel ardent de Beverley Kendall

couv duel ardent

Titre : Duel Ardent (Les séducteurs #1)
Auteur : Beverley Kendall
Éditeur : Milady – Pemberley
Date de parution : 24 mai 2013

Résumé

Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. L’exquise Missy ne passe pas inaperçue et croule sous les demandes en mariage. Pourtant, elle est désespérément célibataire. Amoureuse de James, le meilleur ami de son frère, la jeune femme prend son mal en patience. Le libertin est irrésistiblement attiré par elle, mais redoute le courroux de son ami, si ce dernier venait à découvrir leur liaison. De bals en entretiens galants ne risquent-ils pas de succomber à la tentation ?

Avis de Melwasul

note 4Aujourd’hui, je vous parle encore d’une nouveauté Milady Romance du mois de mai après La fille qui lisait des romans d’amour. Mais ce coup-ci, une romance historique de la collection Pemberley. J’en profite pour remercier les Éditions Milady pour m’avoir permis de lire ce livre en avant-première.

Missy Armstrong est amoureuse depuis toujours d’un des meilleurs amis de son frère, James Rutherford. Il y a trois ans, le jour de ses 18 ans, elle se jette littéralement sur lui. James, comme tout gentleman, la repousse. Voyons ! C’est comme une petite sœur pour lui ! (hum, c’est pour ça qu’il fait en sorte de cacher le devant de son pantalon avec son manteau ?… :D) Puis, il trouve le moyen, lors des trois ans qui suivent, d’être pratiquement tout le temps absent (que le hasard fait bien les choses jeune homme …).

Aujourd’hui, Missy s’apprête à entrer dans sa quatrième saison, et elle a appris des moyens de séduction subtiles, dans l’espoir d’obtenir l’attention de James. Cependant, alors qu’ils se retrouvent, James la repousse encore malgré l’attraction qui existe entre eux. Tour d’abord, Thomas le frère de Missy lui exploserait la tronche (euh, pardon, à l’époque, on aurait dit qu’il le provoquerait en duel)(ce qui est quand même bien plus chevaleresque !).

Et puis, James est un véritable débauché, pour qui le terme fidélité rime avec grosse blague. Mais son plan de rester loin de Missy va s’écrouler quand Thomas arrive avec une nouvelle idée. Il sait que sa sœur a romancé et idéalisé James dans sa tête. Ce nouveau plan est de laisser Missy observer James dans la société mais surtout son comportement de coureur de jupons (pauvre petite Missy, ils vont se montrer un brin cruel ^^).

Missy est une jeune fille intelligente, fière, tenace et fidèle. Malheureusement, elle est un peu trop candide pour moi. Elle vit (au début du roman du moins) dans un monde de poneys magiques à paillettes sur des routes arc-en-ciel. Elle est timide mais mon dieu qu’elle bourrique ! Quand elle veut quelque chose elle le veut ! (On aurait pu lui donner le surnom d’Idéfix :D). Et ce quelque chose, bien sûr c’est James.

James lui est un débauché. Sauf que je l’ai pas trouvé si débauché que ça. D’habitude, vous commencez à le savoir, les débauchés me font complètement craquer (et en plus James est un de mes prénoms de personnages préférés), (je craque toujours pour les James), (après les Sébastian bien sûr.

Même s’il y a quelques (toutes petites) longueurs dans le roman, Beverley Kendall nous montre parfaitement l’évolution de nos deux héros. Missy grandit et affronte enfin le monde tel qu’il est, et non plus dans une bulle rose. James, lui, s’aperçoit qu’il n’est pas l’être dénué de cœur qu’il pense être. J’ai beaucoup aimé l’évolution de son personnage. C’est pas facile pour lui, alors qu’il commence à comprendre son cœur, il prend ses responsabilités ce qui l’éloigne de la femme qu’il aime. Bien sûr, comme tout débauché (en fait comme tout homme), il est un peu long à comprendre et très légèrement complètement maladroit (mais c’est ce qu’on aime, ça serait trop facile sinon 😉 ). Ce qui donne une jolie petite romance même si je pense (et j’en suis presque sûre) que je vais préférer les tomes suivant.

Kendall commence parfaitement sa série en intégrant les deux autres Séducteurs Thomas Armstrong (qui va avoir fort à faire avec une certaine Lady Amelia, ça risque d’être explosif…) et Alex Cartwright (l’autre meilleur ami du frangin) qui sont merveilleux et plein d’humour. Je n’ai qu’une hâte : lire leurs histoires (Alex, je sens que je vais le vénérer, j’ai l’impression qu’il a le même humour pourri que moi et j’adore ça). Elle a réussi tout ce qu’auteur doit réussir au début d’une série, nous donner l’envie de poursuivre et de découvrir les autres tomes. Je le dis donc haut et fort : PARI GAGNE !

— Changement de programme, annonça Armstrong du ton heurté dont il était coutumier.
James cligna des yeux.
— Pardon ?
— Votre stratégie avec ma sœur. Cette distance que vous mettez entre vous jusqu’à ce qu’elle trouve un mari.
— Ah oui, ce plan ingénieux. Un franc succès, n’est-ce pas ? intervint Cartwright, qui détestait être exclu de ce genre de conversations.
James et Armstrong lui lancèrent des regards sombres. Cartwright haussa innocemment les épaules en tentant de conserver un air candide.

— Vous êtes en chemise de nuit dans la chambre d’un homme. Inutile de vous préciser que vous avez de loin dépassé les frontières de la décence. Une dame ne se comporte pas ainsi.
[…]
— Je suis une femme. Je n’ai jamais prétendu être une dame.

Obstinément Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

14 réflexions au sujet de « Duel ardent de Beverley Kendall »

  1. lilitth

    j’adore les histoires ou l’héroïne est amoureuse du meilleur ami du grand frère <3 en général, je suis jamais déçu et vu ton avis vivement qu'il sorte :p

    Répondre
  2. Crystalelyn

    Dommage qu’elle soit aussi candide comme tu le dis, je me suis dis en regardant la couv, avec tout ce rouge, qu’elle doit être une de ces femmes osées ! A LA HAUTEUR DU DÉBAUCHÉ !!!lol!! Vivement que je le lise pour en avoir le cœur net ! 😀

    Répondre
  3. MockingJay

    L’histoire a l’air pas mal mais je passe mon tour.

    Les histoires ou les jeunes hommes se provoque en duel au lieu de se départager avec une partie de ps3, c’est pas pour moi 😀

    Répondre
  4. Crystalelyn

    Ma note : 3/5.

    Je viens de le finir, et franchement y a pas eu d’étincelles, une histoire banale comme tant d’autres ! Dommage, la couv promettait quelque chose ! J’ai passé un bon moment mais sans plus !

    Répondre
  5. Cachou

    J’ai beaucoup aimé ce roman , il fait partie de mes coup de cœur 2013.
    J’ai trouvé que c’était une très belle histoire, bien écrite, ce qui ne gâche rien. J’ai suivi l’évolution des sentiments des héros avec plaisir, et, pour ma part, je ne me suis pas ennuyée.
    Belle surprise avec ce nouvel auteur… que je vais suivre avec intérêt !

    Répondre
    1. Melwasul

      beaucoup aimé pour moi mais au point du coup de coeur, comme quoi c’est vraiment interresssant d’avoir les avis de chacun … les goûts et les lectures 😉

      Répondre
  6. giboin

    Bonjour,
    Auriez-vous une idée de la date à laquelle sortirait la suite de Duel Ardent, soit les histoires des 2 amis de James, Alex et Thomas.
    J’ai vu sur que l’histoire d’Alex Cartwright (Heir of Deception) est déjà un bouquin en anglais.
    Perso, j’ai été emballé par ce livre et la passion entre Missy et James. D’autant qu’à la fin du roman il y a des passages qui incitent à vouloir lire les suites, soit Thomas avec Lady Amélia et Alex avec peut–être l’une des soeurs jumelles de James !?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *