Des fleurs pour la mariée de Tessa Dare

Des-fleurs-pour-la-mariee-9782290124659-31
Titre :Des fleurs pour la mariée (Les héritières #2)
Auteur : Tessa Dare
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 06 juillet 2016

Résumé

Depuis huit longues années, Clio Whitmore attend le bon vouloir de son fiancé Piers, marquis de Granville. Brillant avocat, il parcourt le monde et semble l’avoir oubliée. Lorsqu’elle reçoit un héritage, la jeune femme humiliée décide de reprendre sa liberté pour aller vivre dans son château du Kent.
Elle voit alors débarquer lord Rafe, le frère cadet du marquis qui, en l’absence de ce dernier, a géré les affaires familiales et espère se consacrer à la boxe, sa grande passion, dès que Clio et Piers convoleront. Il est venu pour organiser ce mariage qui sera parfait.
À un détail près : Clio est celle qu’il aime en secret depuis l’enfance…

Avis de Melwasul

note 10

Entre soleil, chaleur, plage (coquillages et crustacés), j’ai réussi à trouver un peu de temps pour vous parler du dernier Tessa Dare traduit en français. Une auteure que j’aime énormément (que j’ai eu la chance de rencontrer et qui est adorable), qui sait toujours me faire rire, me faire sourire, me faire couiner et qui s’améliore de livres en livres. J’avais beaucoup apprécié sa série de Spindle Cove, délicieusement déjantée, mais j’ai surtout eu un énorme coup de coup pour sa dernière parution française, Il était une fois un Duc, premier tome de sa série Les héritières. J’étais donc hyper impatiente de lire le second tome, Des fleurs pour la mariée, qui est aussi délicieux que je pouvais l’espérer.

Voilà huit longues (très longues) années que Clio attend que son fiancé veuille bien rentrer pour l’épouser. Malheureusement, cela n’a pas vraiment l’air de faire partie du programme de Piers qui parcourt le monde et il faut bien le dire, Clio commence à en avoir par-dessus la tête de l’attendre. Elle a bien voulu être patiente mais huit ans, ça commence à faire et même la bonne société londonienne commence à en sourire. Le jour où elle reçoit un héritage des plus conséquents (genre un château), elle décide de prendre ses cliques et ses claques et de dire adieu à son mariage. Seul souci, pour annuler les fiançailles et le mariage, il faut l’accord de Piers ou du moins l’accord de celui qui gère ses affaires en son absence : son frère Rafe.

Rafe, une sorte de paria de l’aristocratie anglaise, champion de boxe et qui est bien décidé à ne pas faire capoter le futur mariage de son frère. Il a déjà gâché assez de choses dans sa vie, prendre soin de ce qui est à son frère lui tient donc particulièrement à cœur que ce soit le vieux chien de son père ou la fiancée de Piers. Même si jusqu’à ce qu’elle débarque dans son appartement d’entraînement lui ordonnant de signer l’annulation, il ne s’en préoccupait pas plus que ça. Après quelques heures de réflexions, il décide d’aller retrouver la demoiselle dans son château et de lui organiser le mariage de ses rêves, son frère étant bientôt de retour. Je vous le dis de suite, cela ne va pas être une mince affaire que de la convaincre que ce mariage doit avoir lieu et Rafe va devoir se plier en quatre pour le lui prouver. Surtout qu’elle n’accepte de lui laisser qu’un certain nombre de jours, après quoi, si elle n’est pas convaincue le mariage sera annulé.

Vous vous en doutez bien, il y a anguille sous roche et cela ne serait pas une romance historique absolument trop couinante si le fameux Rafe n’était pas amoureux de Clio depuis toujours et si Clio n’était pas folle de Rafe depuis presque aussi longtemps. Histoire de corser la chose, ajoutez à cela un combat de boxe qui doit ramener Rafe au sommet, combat pour lequel il n’a pas vraiment le temps de s’entraîner. Sans oublier une famille un peu encombrante, des amis quelques peu fantasques (et terriblement drôles) et un toutou qui ne peut s’empêcher de se mêler de ce qui ne le regarde pas. Sans oublier le retour de Piers. Je crois que je n’ai oublié aucun des ingrédients qui font de ce roman une vraie réussite.

Ah si ! Le plus important. Deux héros absolument géniaux. Clio qui apprend tout doucement à déployer ses ailes, qui veut vivre comme une femme livre, qui a des idées pleins la tête et qui compte bien ne pas se laisser marcher sur les pieds, ni se laisser acheter (même s’il est difficile de résister à une salle remplie de gâteau, à une multitude de fleurs, aux plus beaux des tissus …)(et aux plus craquants des sourires). Rafe, lui, qui se dit insensible, a un cœur bien plus tendre qu’il ne le croit. Derrière son côté sombre, ses réparties pleines d’ironie, derrière ses poings, se cache un homme qui aime à la folie depuis toujours mais qui a trop peur de perdre la seule famille qui lui reste : son frère.

C’est frais, c’est drôle, c’est léger, c’est couinant, c’est gloussant, un brin déjanté, c’est la marque de fabrique de Tessa Dare. Une vraie réussite, peut-être pas un coup de cœur comme pour le premier mais c’est sans hésitation un 5/5. C’est juste parfait, exactement ce à quoi je m’attendais et même mieux. Tessa Dare arrive toujours à se renouveler, à nous offrir des personnages différents, des contextes différents tout en conservant ce brin de folie que j’aime tant. J’ai vraiment hâte de lire le troisième tome, Mariage à l’écossaise, prévu pour le mois d’octobre. Avant de retourner à Spindle Cove pour un cinquième tome prévu pour septembre mais en VO (il va falloir être un peu plus patient pour la version française).

Crab’ment Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Retrouvez cette série sur le blog:
Il était une fois un Duc #1

Votre appréciation du livre :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *