Daphné et le duc de Julia Quinn

Daphné et le duc

Titre : Daphné et le duc (La chronique des Bridgerton #1)
Auteur : Julia Quinn
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 13 janvier 2016

Résumé

À la naissance de son fils, le duc de Hastings jubilait. Hélas, l’enfant bégaie ! Affront insupportable pour le duc, qui l’a renié sans pitié. Le jeune Simon a donc grandi, solitaire et assoiffé de revanche. Après de brillantes études, il a bourlingué de par le monde jusqu’à la mort de son père, et c’est désormais porteur d’un titre prestigieux qu’il revient en Angleterre où il est assailli par une horde de mères prêtes à tout pour marier leurs filles. Mais Simon ne s’intéresse pas aux débutantes. Sauf peut-être à Daphné Bridgerton, qu’il a rencontrée dans des circonstances cocasses. Comme Simon, elle voudrait qu’on la laisse en paix. Une idée machiavélique naît alors dans l’esprit du duc

Avis de Melwasul

note 10

Les éditions J’ai Lu continuent la réédition des grands classiques de la romance historique en ce début d’année. Après Le prince des débauchés de Loretta Chase et avant la série La légende des quatre soldats de Elizabeth Hoyt (premier tome fin février), c’est la saga des Bridgerton de Julia Quinn qui a droit à son renouveau. Clairement une des meilleures séries de la collection, un incontournable à avoir lu au moins une fois dans sa vie pour les amatrices du genre.

La chronique des Bridgerton, c’est l’histoire d’une famille de huit enfants, dans l’ordre, Anthony, Benedict, Colin (le meilleur !), Daphné, Eloïse, Francesca, Hyacinthe et le petit dernier Gregory. Non, non, vous ne rêvez pas, ils ont été nommés par ordre alphabétique (impossible d’oublier le rang d’un des enfants Bridgerton dans la famille !). Une famille menée au doigt et à l’œil (ou presque) par lady Violet, la courageuse maman de ces enfants terribles qui, adultes, vont finalement plus lui en faire voir que lorsqu’ils étaient enfants ! (Quoiqu’il y a peut-être débat.) Une famille dont vous tomberez amoureux dès les premières pages, une famille qui vous fera rire aux éclats et dont vous dégusterez chaque page.

Cette réédition, c’est l’occasion pour moi d’avoir une bonne excuse pour la relire et vous en parler. Dans le premier tome nous nous attaquons à Daphné la plus âgée des demoiselles Bridgerton. Daphné qui aimerait bien que ses prétendants et sa famille la laissent vivre tranquillement. Daphné qui en a par-dessus la tête des demandes au mariage et encore plus de sa maman lady Violet. Lady Violet qui a un objectif dans la vie : traîner devant l’autel toute sa progéniture. Les voir heureux, mariés et amoureux. Peu importe l’ordre (enfin si, le mariage vient quand même en première position). Heureusement, elle peut compter sur le soutien de son frère aîné, Anthony donc, qui la soutient dans toutes ses décisions (pour le moment).

En rencontrant Simon, duc de Hastings, meilleur ami d’Anthony, de retour en Angleterre après la mort de son enfoiré de père, Daphné a une idée de génie. Simon n’a qu’une idée : fuir les débutantes (et encore plus leurs mères). Le mariage, ce n’est vraiment pas pour lui, c’est un débauché, un vrai qui n’est pas prêt de se faire passer la corde au cou. Daphné, elle, veut faire fuir ses futurs prétendants. Elle n’est pas opposée au mariage, elle attend juste le bon. Mais revenons-en à cette idée : faire croire que Simon la courtise. Ils en sortiront tous les deux gagnants : elle, plus de prétendants à repousser et lui, plus de jeunes demoiselles et leurs mères se traînant à ses pieds. Un plan parfait (même si ce n’est pas tout à fait l’avis d’Anthony qui se met dans une colère noire quand il découvre le complot).

Ce qu’ils n’avaient pas prévu tous les deux, c’est qu’ils allaient se retrouver compromis et être obligé de se marier… (Nous, par contre, nous l’avions vu venir comme le nez au milieu de la figure.)

J’ai beau avoir lu ce livre un nombre incalculable de fois, je le déguste toujours avec le même plaisir. Je connais les évènements qui se déroulent sous nos yeux sur le bout des doigts mais cela ne m’empêche pas de glousser et de couiner comme au premier jour. Les dialogues de Julia Quinn sont toujours aussi succulents, explosifs, sa plume m’emporte à chaque fois. Ses personnages sont tous les uns comme les autres à la hauteur, se dévoilant tout doucement, chacun trouvant sa place et préparant la suite des aventures. Le trio de frangin Birdgerton (Anthony, Benedict, Colin) voulant sauver leur sœur tels de preux chevalier est absolument magistral ! Lady Violet en conspiratrice qui l’air de rien mène ses enfants par le bout du nez (et des oreilles) est, elle aussi, parfaitement réussie. Sans oublier de mentionner Lady Danbury (qui suivra les Bridgerton tout au long de la série) et la fameuse Lady Whistledown, chroniqueuse mondaine à l’identité secrète, qui sait toujours tout avant tout le monde, même les secrets les mieux gardés …

Pour finir, quelques mots sur Daphné et Simon, qui forment je crois mon couple préféré après celui de Colin et *je-ne-vous-dirai-pas-qui*. Daphné qui a grandi avec trois grands frères dont il a fallu qu’elle apprenne à se défendre que ce soit physiquement ou avec les mots, n’a pas froid aux yeux, n’a pas peur de l’amour et compte bien guérir son beau Simon. Pas une guérison physique mais une guérison psychologique. Et Simon en a bien besoin. Il a grandi sans mère et pratiquement sans père qui l’a maltraité le peu de fois où ils se sont vus tout ça à cause d’un malheureux bégaiement qu’il a vaincu à force de travail d’obstination mais surtout de colère. Simon qui va devoir découvrir que la colère ne suffit pas et que l’amour est plus important, qu’il n’offrira pas la victoire à son défunt père s’il se permet d’aimer et d’être aimé.

Pour une conclure, une seule chose : ne passez pas à côté de cette série incontournable. Nous nous retrouvons très vite pour parler du second tome et d’Anthony.

Mondainement Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

6 réflexions au sujet de « Daphné et le duc de Julia Quinn »

  1. Okapet'

    C’est une série que je ne connaissais pas, et que tu me donnes grandement envie de lire ! Donc je finis ma lecture en cours et je m’y mets ! (quoique phoneplay me tente aussi beaucoup…)(et forget tomorrow aussi)(et beaucoup d’autres dans ma PAL ! ><)

    (Heu, juste comme ça, ils ont des problèmes d'ordre alphabétiques les Bridgerton ? Parce que chez moi Grégory vient avant Hyacinthe =P)

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Les Bridgerton ont bien travaillé, c’est juste moi qui était malade ce week-end et en effet la petite dernière c’est Hyacinthe 😉 )

      Bon Phoneplay j’ai trouvé ça nul donc je vais te conseiller de passer à côté (et Moon va me taper ^^), mais franchement les Julia Quinn c’est un incontournable !!!!

      Répondre
      1. Okapet'

        Aaaaah, je viens de le finir et…. aaaaaaaaaaah !!!!
        Il est trop super méga top génial !!!!

        Et voilà, une nouvelle série que j’ai découverte à cause de toi et que je ne vais pas pouvoir lâcher !…
        J’ai vraiment hâte de découvrir l’histoire d’Anthony, surtout qu’il me fait penser à Anthony Mallory, l’une de mes séries préférées, et un de mes personnages préférés de cette série !!!

        (Phoneplay vient d’être légèrement refoulé =P)

        Répondre
        1. Melwasul Auteur de l’article

          et attends le tome 4 sur Colin … MAMAAAAAA COLIN <3 <3 <3 (ouep c'est un peu mon préféré !)

          Les Mallory <3 Anthony et surtout JAMESSSSS <3

          (et pour Phoneplay c'est biennn tu as eu raison lol)(mais bon je crois être l'une des rares à ne pas avoir du tout aimé ^^)

          Répondre
  2. katel

    j’ai réalisé qu’en fait , bien qu’ayant les romans depuis plusieurs années, je ne les avais pas lu!!!
    quelle erreur! daphné et son duc géniaux, ils ont des caractères bien forts, rien de mièvre dans ces histoires. donc j’attaque la série, heureusement il faut un temps de chien, donc cocooning dans le canapé bien au chaud avec chocolat et petits gateaux.
    grand merci pour m’avoir remis à la mémoire cette série qui promet d’être belle!

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      ohlalala quel sacrilège ! avoir laissé les Bridgerton dans un coin pendant des années ! 😉 oui le temps actuel est propice à la lecture (faut bien lui trouver un truc de positif ! ^^)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *