Dahlia de Karen Hawkins

Dahlia
Titre : Dahlia (Journal intime d’une duchesse #3)
Auteur : Karen Hawkins
Éditeur : J’ai Lu – Aventures et Passions
Date de parution : 17 juin 2015

Résumé

Redoutable marieuse, Sa Grâce la duchesse de Roxburghe s’apprête cette fois à relever un défi de taille. En effet, lord Alasdair Kirk souhaiterait faire sa cour à Mlle Dahlia Balfour, mais il cumule les handicaps. Tout d’abord, il est balafré et boiteux depuis l’accident qui a coûté la vie à sa première épouse. De plus, il a les manières déplorables d’un rustre. Surtout, Dahlia le déteste. Qu’importe ! décrète lord Kirk, qui ne veut pas entendre parler d’amour mais de « compatibilité ». La duchesse insiste : la jeune fille est romantique. Pour la conquérir, il doit se montrer raffiné. Et le reste, promis, elle en fait son affaire…

Avis de Melwasul

note 5

Voilà une série que j’adore (même si le tome 2 était un brin en dessous), j’ai retrouvé dans ce troisième tome tout l’humour et toute la folie que j’avais aimé en lisant Rose. L’histoire entre nos deux héros avait parfaitement été introduite dans le tome précédent et j’étais vraiment impatiente de découvrir comment ils allaient s’en sortir. Cela ne pouvait qu’être délicieux, surtout si la Duchesse y mettait son nez et décidait de les « aider » ! Et en effet, ce fut succulent, grâce surtout à un héros époustouflant et qui sort vraiment de l’ordinaire.

Lord Alastair Kirk souhaite de tout son être épouser Dahlia, la petite sœur de Rose et Lily, filleule de la marieuse duchesse de Roxburghe. Sauf que c’est plutôt mal parti. Et ce pour plusieurs raisons. D’abord, Dahlia le déteste. Alors qu’une douce amitié naissait entre eux, pour rendre service à la duchesse, Kirk a dû faire quelque chose qui a vraiment énormément déplu à Dahlia. Ensuite, il ne s’est jamais vraiment remis du terrible accident qui a causé la mort de femme et l’a marqué à vie psychologiquement et physiquement parlant (comprendre, c’est Double Face, une partie à tomber par terre devant sa beauté, une partie à hurler d’horreur)(j’exagère à peine …). Et pour finir, comment dire, s’il peut se montrer adorable, c’est un vrai rustre et ce n’est même pas de sa faute, c’est dans son caractère. Il est but de décoffrage comme on dit par chez moi et rien chez lui n’est faux. Il est naturel, dit ce qu’il pense comme il le pense.

Et comme si ce n’était pas assez, Dahlia est une grande romantique qui cherche le grand amour alors que Kirk, lui, est plutôt terre à terre et voit dans son mariage avec elle un arrangement naturel entre eux. Un mariage de raison, une union agréable mais bien loin des paillettes et papillons magiques. Heureusement pour eux (ou pas), la duchesse est bien décidée à les réunir et à leur ouvrir les yeux. Il va d’abord falloir s’occuper d’un relookage et d’une éducation éclair de Kirk (le pauvre)(surtout que finalement, Dahlia elle l’aimera tel quel son Kirk)(et qu’il peut se révéler plus romantique qu’on ne le croit) puis on finira avec une grande partie de campagne comme la duchesse en a le secret (et comme toujours, cela va être plutôt agité).

Ahlalala, qu’est-ce que j’ai pu couiner et glousser encore une fois. Kirk est maladroit à un point (maladroit avec ses paroles)(aussi avec ses gestes en fait) que ça en est à se tordre de rire et à glousser comme une pintade, une pointe de désespoir dans la gorge. Parce que non franchement, je peux comprendre l’exaspération des femmes de son entourage. A chaque fois qu’il essaie de bien agir, il fait tout de travers et plus il tente de se rattraper, plus il s’embourbe. C’est triste mais c’est tellement drôle et attachant. On l’aime avec tous ses défauts notre Kirk et pour rien au monde, finalement, on ne voudrait qu’il change. Il est tellement atypique au milieu des héros de romances habituels : ce n’est pas un gentleman, ce n’est pas un débauché, c’est… C’est Kirk, tout simplement.

L’écriture de Karen Hawkins est toujours aussi délicieuse, nous entraînant d’un bout à l’autre sans temps mort. Les petites introductions de chaque chapitres, extraites du journal intime de la duchesse, sont un vrai plus pour le roman et nous offrent toujours un éclat de rire ou un sourire. Quelle flèche cette duchesse ! Les personnages secondaires sont tous attachants et ne servent pas seulement de décor, ils ont leur importance à un moment ou à un autre.

Je suis seulement triste que ce soit le dernier tome de cette série parce que j’aime énormément le style de l’auteure. Elle a écrit un certain nombre de séries historiques et j’espère vraiment que les éditions J’ai Lu vont continuer à la traduire car c’était une vraie belle découverte !

Rustrement Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu
Lien J’ai Lu pour Elle

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

6 réflexions au sujet de « Dahlia de Karen Hawkins »

  1. Purplaisirdelire

    Bonjour,
    Il me tarde grandement sa sortie pour lire ce tome 3. J’avais adoré les deux premiers !!
    Merci pour cette chronique.
    A bientôt

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Avec plaisir 🙂 Il est aussi bon que le premier et meilleur que le 2. J’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi !

      Répondre
  2. Bib HLM

    Aaaah, j’ai lu rose suite à ton avis et j’ai beaucoup aimé, je vais enchainer avec le deux rapidement pour encore plus rapidement rencontrer Krik, l’unique 🙂

    Répondre
  3. gwen

    j’ai adore le 1 et autant que le 2 donc je pense que le trois devrais etre aussi bon et vu ton avis je crois que je vais me jeter dessus dès ce soir

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *