Coup de Foudre à Icicle Falls de Sheila Roberts

couv coup de foudre à icicle falls

Titre : Coup de Foudre à Icicle Falls
Auteur : Sheila Roberts
Éditeur : Harlequin – Best Sellers
Date de parution : 01 novembre 2013

Résumé

Avec consternation, Samantha découvre que la chocolaterie familiale, installée à Icicle Falls depuis des générations, est au bord de la faillite : la gestion fantaisiste et les dépenses mirobolantes du précédent directeur ont eu raison des finances de l’entreprise à laquelle elle est passionnément attachée. Pour l’aider à redresser la situation, Samantha ne peut guère compter sur ses deux sœurs, certes aimantes mais totalement incompétentes en la matière, ni sur sa mère, incapable d’accepter la réalité. Aussi n’a-t-elle qu’un seul espoir : convaincre le directeur de la banque de la soutenir. Sauf que le directeur en question, Blake Preston, est un arrogant play-boy totalement insensible. Et bien trop beau pour se donner la peine d’aider une jeune femme comme elle…

Avis de Melwasul

note 3.5D’abord, commençons cette chronique par une petite devinette (veuillez indiquer la bonne réponse dans votre commentaire…)(s’il y a plus de dix commentaires sur la chronique je ferais un petit tirage au sort d’ici 15 jours parmi les bonnes réponses et vous recevrez une petite surprise…)(il se peut que ce soit du chocolat … :D).

J’ai voulu lire ce livre car :
a) Il y a des cœurs roses sur la couverture.
b) J’ai adoré le nom de la ville Icicle Falls.
c) Le bouquin parle de chocolat.

Indice :

Spoiler SelectVoir

J’étais assez impatiente de le lire mais au final je suis assez mitigée. Bien sûr vous allez me demander pourquoi ? Et je ne vous ferais pas l’affront de répondre juste parce que. Je vais développer un minimum quand même.

Samantha, ses deux sœurs et sa maman vont décider, pour sauver la chocolaterie familiale d’organiser une fête du chocolat dans leur petite ville d’Icicle Falls (je crois que je vais me faire un index des villes avec un nom ridiculement ridicule) le week-end avant la Saint Valentin. Et mettre à contribution tous les commerçants de la ville. Chacun y aura à gagner. Sauf que c’est bien beau ça, mais il faut savoir que l’histoire commence trois semaines avant le fameux week-end … ça en fait donc des choses à faire en peu de temps. Surtout que bien sûr tout le monde ne va pas y mettre du sien … Malgré tout un tas de problèmes en tout genre, ce week-end va être un véritable succès mais ça ne sera pas assez pour rembourser la banque (nous sommes arrivés au 4/5e du bouquin …). Heureusement, un preux chevalier sur son beau cheval blanc va arriver et sauver ces belles damoiselles en détresse (vous l’avez deviné, le beau chevalier se trouve être le tout méchant banquier qui ne voulait (pouvait) pas repousser la date fatidique du prêt impossible à rembourser). Après l’arrivée du chevalier et le bisou magique, nous avons droit à notre happy end (mais l’histoire ne dit pas s’ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants).

J’aime l’ambiance de ces petites villes typiques des romances américaines avec un nom des plus ridicules et où tout le monde connait tout le monde. Ici, on n’y échappe pas mais ça ne me dérange pas plus que ça. Mais mon dieu où est la romance dans cette histoire ??!!!!! Point de grandes envolées de cœurs pailletés, d’éclats de passions, d’artifices d’amour, … Non, juste quelques petits balbutiements de romance. Et c’est tellement dommage, car le livre est gourmand, remplie de potentiel et nous fait passer un agréablement moment (même si mon résumé ci-dessus peut laisser penser le contraire, c’est juste que je suis po contente !).

Car nous avons tous les éléments en mains pour avoir une belle romance. Samantha qui se démène pour sauver sa chocolaterie et le méchant (et sexy) banquier, enfant du pays, Blake. Blake qui se retrouve poings et mains liés et qui ne peut pas prendre de décisions tout seul. Mais Blake va tout faire en coulisse pour sauver la chocolaterie de Sam. Et pendant que le pauvre garçon se démène comme un fou (et encore on ne sait tout ce qu’il a fait qu’à la fin du roman) il va s’en prendre plein la poire. Sam ne va pas être tendre avec lui. Et là, on se dit qu’il y a tout le potentiel d’une histoire décoiffante et sous haute tension. Mais non presque rien à part un microscopique baiser et de minuscules étincelles par ci par là. Mais rien de plus jusqu’à la fin. Et là mon curseur romance a été au plus bas… (Je suis une romantique toute tristounette en écrivant ces quelques lignes).

Et qu’est-ce que c’est dommage car sinon le livre était tout simplement parfait : drôle, touchant, rythmé, entraînant, sans temps mort, …
Nous ne suivons pas seulement Samantha mais aussi ses sœurs qui ont leurs petits moments dans le récit. Nous suivons également la maman de Samantha qui fait son deuil après le décès de son deuxième mari (un mari malade qui a plongé la chocolaterie, héritage de ses filles, dans une situation apocalyptique). Vous l’aurez compris, elle a connu des jours meilleurs. J’ai aimé voir l’évolution de son personnage, des premiers jours où elle était une véritable loque jusqu’au moment où petit à petit elle a commencé à faire face, à se reprendre en main, pour aider et soutenir ses filles dans leur lutte. Il y a également tous les personnages secondaires qui apportent une dose d’humour, de bonne humeur, et l’envie d’ouvrir la boite à claques … Une histoire donc, pas seulement centrée sur Blake et Samantha, mais aussi sur la famille de cette dernière et surtout, beaucoup, beaucoup sur le chocolat.

Car oui pour le coup, nous sommes gâtées et le chocolat est présent du début à la fin. Un moment de stress, de panique, de déprime, de joie, hop du chocolat ! Et du chocolat sous toutes ses formes : en petites gourmandises, en desserts, en entrées, en plats principaux, à la lavande, à la rose, noir, au lait, au caramel, et même en cocktails (et là, Madame Roberts, je VEUX la recette du Baiser Chocolaté, il m’a l’air comme Blake : à tomber par terre … :D).

Bref, un roman agréable et gourmand, qui vous fera passer un bon après-midi au coin de la cheminée (oui oui, l’hiver arrive, sortez le pilou-pilou et préparez la cheminée) accompagné d’un délicieux chocolat chaud, même si, à mon goût, la romance entre Blake et Samantha aurait méritée d’être plus poussée …

Valentin’ment Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

6 réflexions au sujet de « Coup de Foudre à Icicle Falls de Sheila Roberts »

  1. maire-odile

    Merci pour cette chronique, concernant ton choix de lecture, au hasard je dirai Parce que cela parle de chocolat

    voilà voilà, je le lirai surement et merci pour le petit jeu

    Répondre
  2. katel

    bon moi je parie sur le chocolat parce c’est ce que je préfère !!!!
    et je me laisserait bien tenter quand même par la lecture au coin du feu avec un bon chocolat chaud par exemple (au hasard l’exemple evidemment …)

    Répondre
  3. sabrina Laroche

    je pense pour le fait que le livre parle de chocolat, rien que de voir la couverture j’ai envie de le lire, les chocolats on l’air super bon en plus

    Répondre
  4. Chris Fantaisies

    Moi j’ai envie de le lire parce que il parle de chocolat, donc je vais dire que tu l’as lu pour la même raison !

    C’est sûr, je vais le dévorer ! La gourmandise à lire, je suis fan !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *