Cook and Love de Katy Cannon

cook and love

Titre : Cook and Love
Auteur : Katie Cannon
Éditeur : Milan
Date de parution :20 avril 2016

Résumé

Jeune fille effacée, Lottie est contrainte par le principal du lycée de rejoindre le club de cuisine. Elle s’y rend à contrecœur. Et si elle trouvait, dans ce groupe de jeunes à problèmes, l’appui et le réconfort qu’elle recherchait depuis tout ce temps ?

Avis de Melwasul

note 5

Voilà une petite romance young-adult qui m’a régalée ! C’est vraiment tout ce que j’attends d’une romance pour adolescents et même à bientôt 26 ans, je continue de lire ce genre de roman avec grand plaisir quand ils sont très bien écrits, qu’ils sortent de l’ordinaire, ce qui est le cas de Cook and Love.

J’ai complètement adoré le personnage de Lottie. Lorsque son père est décédé un an plus tôt, elle s’est complètement refermée sur elle-même. Elle a tourné le dos à ses amis, elle a arrêté de parler à ses camarades de classes, elle a arrêté de s’investir dans la vie du lycée, elle a tout quitté : son poste de délégué de classe, les différents clubs auxquels elle participait. Une vie qui, elle le pensait, lui convenait parfaitement, le plus important étant que personne, personne, ne s’intéresse à sa mère. Et cela a marché jusqu’au jour où le proviseur la convoque dans son bureau et la menace de convoquer sa mère si elle ne parle pas à la psychologue du lycée une fois par semaine et qu’elle ne s’intéresse pas à nouveau à la vie du lycée. C’est ainsi qu’elle rejoint le club des Cuistots. Petit à petit, ce club qui lui rappelle les bons moments passés avec son père à cuisiner, va lui permettre de se ré-ouvrir aux autres, de se faire de nouveaux amis, Jasmin, Jasper, Ella, Grace et surtout Mac, le mauvais garçon. Elle va réaliser finalement que tout le monde a ses secrets, qu’elle n’est pas la seule à cacher des choses et que c’est toujours plus facile quand on les partages avec ses amis.

Quant à Mac, comment lui résister ? Il est vraiment adorable. Cataloguer mauvais garçon par le proviseur, la psychologue et à peu près tout le collège, c’est juste un garçon qui aime bien s’amuser, faire le crétin, pour mieux cacher ses secrets, ses rêves. J’ai aimé découvrir qui se cache derrière sa décontraction, sa nonchalance. Je l’ai trouvé tellement adorable dans ses relations avec Lottie. Tout de suite j’ai senti le truc, j’ai ressenti ce qu’il ressentait pour elle et ce que Lottie ne voyait pas. J’ai eu comme l’impression qu’il était le seul à pouvoir vraiment la comprendre, à voir derrière cette façade. Tout n’a pas été facile, ils ont chacun leur caractère, leurs secrets, leurs problèmes mais ensemble, ils se sont aperçus qu’ils étaient plus que ça, qu’ils pouvaient faire bien plus, qu’aider l’autre et aimer l’autre pouvait demander des sacrifices, pouvait faire mal mais que cela donnait énormément. Et puis, ils sont si choux ensemble, si touchants, Mac a ces petits gestes qui changent tout et qui nous ramènent avec plaisir quelques années en arrière.

L’autre personnage central du roman, c’est le club de cuisine. C’est lui qui va lier nos héros, qui va les mettre en confiances, leur permettre de s’épanouir, de s’assumer, de découvrir qui ils sont vraiment mais aussi ceux qu’ils veulent faire de leur vie à la fin du lycée. J’ai aimé voir ces personnes si différentes se lier d’amitiés et s’entraider malgré les secrets ou quand ceux-ci sont dévoilés. Une sorte de thérapie pour chacun d’entre eux, une thérapie bien plus efficace que nombreuses autres, une thérapie qui va leur faire mettre les mains à la pâte, leur offrir un but, un objectif et surtout une idée totalement originale de la part de l’auteure.

Nous sortons ici de la romance adolescente toute simple, il y a autre chose derrière, un message qu’il est bon d’entendre et de faire entendre. Tout le monde a ses secrets, tout le monde a ses problèmes, nous ne sommes pas les seuls pour qui tout n’est pas parfait, pas facile et il est bon d’en parler. Il y est aussi questions du deuil, de la manière de chacun d’y faire face, de la maladie de ses proches, d’avoir le droit de faire ses choix, d’oser dire ce que nous voulons faire et ne pas faire quelque chose qu’il ne nous plaît pas juste pour faire plaisir aux gens que nous aimons. Une belle romance mais qui permet de transmettre un message de la plus haute importance.

J’ai beaucoup apprécié l’écriture de Katy Cannon qui arrive à mêler humour et émotions. Dans ses personnages, dans leurs dialogues, il y a beaucoup d’ironie, un brin de sarcasme, pas mal d’humour, une dose de douceur, un brin de jalousie, quelques méchancetés et beaucoup d’amitié et d’amour. Sans oublier la cuisine et la pâtisserie qui sont omniprésentes. J’en ai eu l’eau à la bouche un certain nombre de fois, l’auteure a su retransmettre l’atmosphère particulière de la cuisine, du plaisir que c’est, de l’art aussi finalement que c’est en restant très simple, sans en faire des tonnes, juste ce qu’il faut pour nous donner envie de dévorer les plats que cuisinent nos amis. Le bonus étant que chaque chapitre est précédé d’une recette en lien avec son contenu et j’ai bien envie d’en tester quelques-unes !

Délicieusement Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *