Chroniques éclairs #1

Chroniques éclairs

Je lis énormément, je lis vite, bien plus vite que je n’écris mes chroniques… Ainsi, chaque mois, il y a une tonne de livres dont je n’ai pas le temps de vous parler. En général, je mets toujours un petit mot sur Goodreads mais tout le monde n’y a pas accès. Il m’est donc arrivé parfois de faire des articles sur le blog pour vous parler de différents livres en même temps soit car je ne savais pas trop quoi dire soit car je n’avais vraiment pas assez de temps. Le temps, c’est un peu le nerf de la guerre, un peu à cause de lui que j’ai pris pour décision de ne pas me forcer à lire des livres qui ne plaisaient pas, à l’origine du rendez-vous, Ces livres que j’ai abandonnés. C’est en réfléchissant à tout ça, à ces articles, à ce nouveau rendez-vous sur le blog, au temps qui ne me permet pas de faire tout ce que je voudrais faire, que j’ai décidé de créer un nouveau rendez-vous, celui des Chroniques éclairs. Quand l’envie me prendra, un article sur un ou deux livres lus et dont je n’ai pas le temps (ou l’envie) de parler plus en détail. Des avis que j’espère courts, précis et de qualités malgré tout. J’espère que vous y trouverez vous aussi votre compte et n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, si cela vous va de temps en temps ou si vous préférez des chroniques plus détaillées pour chaque livre, comme toujours, c’est votre avis qui compte !

Ethan

Titre : Ethan (Les lors solitaires #3)
Auteur : Grace Burrowes
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 02 novembre 2016

Résumé : Ethan, veuf après un court mariage, doit éduquer seul ses deux enfants. Il engage Miss Portman pour l’aider à s’occuper d’eux. Mais il se pourrait bien que cette jolie et têtue gouvernante ne séduise pas que la marmaille…

 

note 4

Enfin un vrai bon tome dans la série Les lords solitaires de Grace Burrowes ! Après avoir été déçue par Darius, après ne pas avoir fini Nicolas tellement je m’ennuyais, j’ai commencé Ethan à reculons, lui donnant une chance seulement grâce à sa série Cœurs captifs dont j’avais sur-adoré le second tome, Le traître. Et j’ai eu bien raison ! Ethan est clairement mieux que les deux premiers, il n’est pas du niveau de l’histoire du Baron traître, mais je me suis vraiment régalée, le lisant d’une traitre, incapable de le lâcher.

L’auteure nous raconte l’histoire d’Ethan, veuf, père de deux petits démons adorables, demi-frère naturel de Nicolas. L’histoire de Miss Portman, jeune femme très secrète, très nerveuse, qui cache très certainement quelques secrets mais qui va se révéler la gouvernante idéale pour s’occuper des deux garçons … et d’Ethan.

Une fois encore, Grace Burrowes nous sort complètement de notre zone de confort. Mais vraiment beaucoup, c’est perturbant, très perturbant mais à côté de ça, de ce sentiment dérangeant, il y a l’humour, la douceur, la générosité, l’amitié, l’amour qui flotte autour de nos héros. L’amour entre un homme et une femme qui apprennent à se découvrir, à se confier leurs secrets, l’amour entre deux frères qui se retrouvent après des années de séparations et qui doivent apprendre à connaître qui ils sont devenus, l’amour entre deux frères qui en ont cruellement manqué dans leurs premières années. Des amitiés fidèles, des amitiés surprises, des amitiés anciennes et nouvelles.

Bref, c’est dérangeant mais j’ai tellement, tellement adoré les personnages, principaux et secondaires. Ethan est vraiment extra, Alice tout autant, j’ai adoré Nicolas dans ce tome, la relation entre les deux frères est aussi importante que celle des deux héros, et j’ai adoré qu’elle soit mise en avant et la manière dont c’est fait. La délicatesse de Grace Burrowes, son don pour nous mettre mal à l’aise mais nous faire apprécier, des héros extrêmement bien travaillés, de l’humour, des émotions en pagaille, j’ai retrouvé la plume que j’aime tant ! Vite la suite.

—————————————————————————————————————————–

Desir rebelle

Titre : Désir rebelle
Auteur : Julie Garwood
Éditeur : J’ai lu – Aventures et Passions
Date de parution : 07 décembre 2016

Résumé : De retour à Londres, Caroline y trouve l’amour, mais aussi les complications ! Le duc de Bradford finira-t-il par lui accorder sa confiance ? De la passion, de l’humour, des quiproquos et des joutes oratoires… par l’auteure culte Julie Garwood.

note 3

Vraiment, mettre un 3/5 à Julie Garwood, cela me fait mal mais en toute honnêteté je pense que c’est le roman le moins bon de l’auteure que j’ai lu. Clairement. Tellement qu’une semaine après l’avoir lu je n’en gardais qu’une vague idée et que j’ai dû le feuilleter à nouveau pour m’en souvenir complètement !

L’histoire est celle de Caroline, jeune lady anglaise élevée aux États-Unis par son oncle et sa tante qui rentre à Londres retrouver son père qu’elle n’a vu depuis des années, pour y faire son entrée dans le monde, y passer la saison et si possible y trouver un mari. Ce qui ne l’enchante absolument pas ! Le tout accompagné de sa cousine Charity, tombée amoureuse d’un anglais de passage à Boston et dont elle n’a plus de nouvelles. Mais alors qu’elle pensait n’être que de passage, elle va réaliser qu’elle ne veut plus perdre son père et qu’elle est tombée amoureuse du duc de Bradford qui est lui aussi totalement sous le charme. Problèmes : une histoire de confiance, une sombre histoire secrète et quelqu’un tentant d’assassiner Caroline.

Comme toujours avec Julie Garwood, c’est drôle, c’est mignon, l’héroïne est une forte tête, drôle, enjouée, un brin impertinente, le héros est buté, caractériel et se découvre fou amoureux alors qu’il se pensait cœur de pierre. Du très grand classique mais avec un rythme un peu lent, avec ce quelque chose en plus qu’ont ses autres écrits. C’est un peu plat, peut-être un peu fade, peut-être est-ce parce que la conclusion du grand mystère est trop rapide, manque d’un peu de suspense, que beaucoup de choses vont trop vites. Il m’a manqué aussi peut-être un décor, des personnages secondaires plus aboutis alors que le potentiel était là comme le prouve les deux dernières pages avec les cousins de Caroline.

C’est dommage. Ce n’était absolument pas une lecture désagréable, c’est toujours un plaisir de découvrir un nouveau Garwood (il s’agit ici d’une réédition que je n’avais jamais lue) mais elle a mis la barre tellement haute, que j’attends d’elle bien plus que de passer un bon moment. A lire pour les fans du genre mais en se préparant à ce que ce soit en-dessous de la saga Lucifer ou de ses Highlanders.

Rapidement Vôtre,
Melwasul

Plus d’informations sur ces deux romans sur le site de J’ai Lu pour Elle ici et ici.

Share via email
+1

3 réflexions au sujet de « Chroniques éclairs #1 »

  1. Bib HLM

    J’ai également lu Désir rebelle, mais j’ai plus de souvenirs, même à la lecture de ton avis, les souvenirs ne me reviennent pas ? C’est dans cette histoire que le compagnon de la cousine est défiguré ? Blessé ? Premier trop de mémoire livresque, je me fais peur !

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Oui c’est ça, c’est pour ça qu’il n’avait plus donné de nouvelles ! Mais je pense que dans quelques mois j’aurai aussi oublié une grosse partie de l’histoire.

      Répondre
  2. Ping : Chroniques éclairs #1 | | J'ai lu pour e...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *