Charming Kitty de Gina L. Maxwell

Titre : Charming Kitty (Fighting for Love #3)
Auteur : Gina L. Maxwell
Éditeur : J’ai lu
Date de parution : 07 Mars 2018

Résumé

Ancien lutteur professionnel des Arts Martiaux Mixtes, Aiden O’Brien prend le premier avion pour le Louisianne en apprenant que la petite sœur de Vanessa MacGregor, – la fiancée de son meilleur ami -, a de gros ennuis. Aiden a en effet promis à Jax qu’il veillerait sur la benjamine de Vanessa et il tient toujours parole. Aussi, sous couvert d’une fausse identité, il se fait embaucher dans le bar où travaille la jeune femme. Mais quelle n’est pas sa surprise de découvrir une sublime rouquine au tempérament de feu ! Sa beauté attire d’ailleurs un peu trop les clients crapuleux, ce qu’Aiden voit d’un très mauvais œil. Et à mesure qu’il côtoie la jolie Kat MacGregor, il sent grandir en lui un désir qui risquerait bien de mettre à mal sa mission et son anonymat…

Avis de Melwasul

note 10

J’avais lu le premier tome de cette série à sa sortie, Seducing Cinderella, et je me souviens qu’à l’époque je n’avais pas du tout aimé. Mais je m’en souviens encore donc ce n’était pas si mauvais. Par contre, le second, Tempting Princess, je me souviens l’avoir préféré, je me souviens du héros Jax et c’est à peu près tout, j’ai été obligée d’aller relire le résumé parce que je ne me souvenais absolument pas de l’histoire ce qui n’est pas bon signe. J’ai donc commencé ce troisième tome sans en attendre grand-chose et ça a été une bonne surprise. Clairement le meilleur des trois même si ce n’est pas non plus extraordinaire.

Aiden O’Brien, dit Irish, doit quelques services à son meilleur ami Jax (héros de Tempting Princess et frère de l’héroïne de Seducing Cinderella)(héroïne dont je ne me souviens plus du prénom…). C’est pour ça qu’il accepte de tout quitter (c’est-à-dire sa mère, ses sœurs et c’est à peu près tout) pour aller surveiller la petite sœur de Vanessa, la fiancée de Jax. Arrivée, sur place, outre le fait que son « petit ami » (les guillemets ont leur importance) est en prison, qu’elle travaille dans un bar pas des plus fréquentables avec le moins de vêtements possibles (non non, elle est juste serveuse mais en tenues ultra-rétrécies) et qu’elle vit dans un taudis, le tout sous un faux nom, tout à l’air d’aller plutôt bien. Sauf que voilà, elle est rousse, à un caractère de feu, la langue aussi acérée que les griffes d’un chat(on) mais en plus elle a des tâches de rousseurs.

Oui, Irish ne peut résister et ne peut que prendre sa mission très très à cœur, au point de rester plus de temps qu’il ne faut en se faisant embaucher dans le bar avec un autre de ses meilleurs amis, le tout sans dire à Kat qu’il sait qui elle est. Oh mince, je crois qu’un peu plus haut j’ai oublié de préciser un détail important : Kat a un souci majeur en fait. Son « petit-ami » en prison, doit beaucoup, beaucoup d’argent à un monsieur pas très très recommandable et qui veut absolument le récupérer. Or le « petit-ami » étant en prison, le gros méchant et cruel n’a qu’une solution l’obtenir auprès de Kat (d’où la fausse identité) qui bien sûr ne possède pas cet argent et va finir par ce faire agresser/harceler. Heureusement, Irish va voler à son secours, l’embarquer chez lui et lui promettre de s’occuper des méchants (en remboursant la dette)(en participant à des combats d’Arts Martiaux)(bien entendu, tout cela, il ne le lui dit pas).

L’intrigue change un peu des deux tomes précédents, il y a donc plus d’action, action qui est bienvenue. Il y a une vraie histoire en fond (je ne me souviens pas vraiment si c’était le cas dans les précédents …) et c’est ce qui a fait que je me suis intéressée au roman et que je l’ai apprécié. C’est pas juste une rencontre, c’est plus, avec deux personnages attachants et des personnages secondaires qui sont, eux aussi, plaisants. Bon, certains éléments sont tirés par les cheveux, ce qui, je l’avoue, ne m’a pas hyper dérangé. Ah si une chose m’a fait rouler des yeux : le grand secret d’Irish, qui refusait de dire son secret, qui avait peur que l’on reconnaisse son nom, et faisait tout un cinéma. Alors oui, le grand secret est assez terrible mais je cherche toujours pourquoi ce tremblement et cette peur à être reconnu avant de finalement dire à tout le monde qui il est vraiment. Enfin, un sentiment bizarre.

Bon je vous avoue que maintenant, je ne sais plus trop quoi dire du livre. C’est ce qui arrive en général pour les livres justes agréables, qui nous font passer un bon et que l’on oublie vite (je ne me fais pas d’illusion, même s’il est bien meilleur et plus abouti que les deux précédents, je vais vite l’oublier au profit d’un autre)(lectrice volage que je suis !).

Irish’ment Vôtre,
Melwasul

logo-jai-lu
Retrouvez ce livre sur J’ai lu pour elle

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

4 thoughts on “Charming Kitty de Gina L. Maxwell

  1. Pingback: Charming Kitty de Gina L. Maxwell | | J'ai lu p...

    1. Melwasul

      Je pense qu’ils vont nous faire le tour de tous les objets possibles dans cette cllection (tabouret, stylos, verres, alliances, tabouret, … ^^)

      Reply
  2. Silkfeather

    Je crois que je suivrai votre conseil : devenir une lectrice volage pour garder du temps de lecture pour un livre plus marquant !

    En revanche, étant une grande fan de vos chroniques (autant que celles de votre soeur Elenwë, avec qui, j’ai beaucoup aimé échanger l’été dernier ! ), j’ai relevé au fil des lectures, 2 confusions en français qui reviennent souvent. Et sachant que vous êtes enseignante auprès des adolescents, je suppose que la semaine a dû être fatiguante, quand je vois apparaître ces anomalies en français. Mais il faut que je vous en touche un mot à ce sujet, avant que vos étudiants ne vous en fassent la remarque, un jour !

    Il s’agit des confusions entre « tAche » : trace laissée par une souillure, une coloration… et « tÂche » (avec l’accent circonflexe) : travail, mission ou besogne à accomplir [cf. … mais en plus elle a des tâches (au lieu de taches) de rousseurs].

    Et le 2e point concerne « CE » : qui est
    – soit un pronom démonstratif s’employant avec le verbe être (ce sont, ce sera… ), ou avec un pronom relatif (ce que, ce dont… ) ;
    – soit un déterminant démonstratif qui se place avant un nom (ce soir, ce garçon… ). Et il ne faut pas le confondre avec…

    « SE » : pronom réfléchi, utilisé pour la 3e personne du singulier ou pluriel, dans le cas des verbes pronominaux, et précédant toujours le verbe auquel il se rapporte (ex. Elle se lave, ils se trompent… ). [cf. Kat… ne possède pas cet argent et va finir par CE (au lieu de se) faire agresser/harceler.].

    Et je vous rassure, Melwasul, vous êtes en général beaucoup plus attentive avec l’orthographe et la grammaire que bien des journalistes et chroniqueurs ! Donc que cela vous permet d’épater vos élèves, et ne vous empêche surtout pas de nous emmener encore en voyage au coeur de vos lectures passionnantes !!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *