C’est elle ! de Danny Wallace

couv c'est elle

Titre : C’ est elle !
Auteur : Danny Wallace
Éditeur : Presse la Cité
Date de parution : 06 septembre 2012

Résumé

Un soir, alors qu’il erre comme une âme en peine dans Charlotte Street, Jason Priestley, trentenaire londonien, a le coup de foudre. C’est elle ! Malheureusement, la jeune femme vient de s’engouffrer dans un taxi. II est trop tard pour la rattraper… ou peut-être pas : l’inconnue a laissé derrière elle un appareil photo jetable ! Une chance inespérée pour Jason, qui va tout faire pour retrouver celle qui pourrait être la femme de sa vie…

Avis de Mockingjay

note 2.5

L’histoire

Tout commence par une fusillade dans l’école où Jason enseigne (je cherche encore l’utilité de cette scène !). Suite à ce drame, sa vie va s’effondrer. Il va démissionner et se faire largeur par sa petite copine. Sa vie s’est transformée en un véritable cauchemar et il ne fait que tourner en rond. A 30 ans, il vit en coloc avec Dev son meilleur ami depuis la Fac et travaille en Freelance pour le London Now, un quotidien gratuit distribué dans le métro de Londres.

Un jour alors qu’il aide une inconnue à porter ses sacs, elle va oublier de récupérer son appareil photo jetable. Jason qui est tombé amoureux quasi instantanément de cette fille «au manteau bleu et aux belles chaussures» va décider (enfin c’est plutôt son meilleur ami qui l’y force) de faire développer les photos afin qu’elles puissent l’aider à retrouver cette inconnue.

Douze photos qui vont mener Jason et ses amis Dev, Matt et Abbey dans un voyage qui va se révéler plus introspectif que touristique.

Les personnages

Jason est hilarant ! Cet homme part dans des délires improbables et loufoques qui nous font mourir de rire, malheureusement c’est la seule qualité que je lui ai trouvé. Il est vraiment trop sensible, indécis, rêveur et surtout trouillard ! Il ne m’a pas fait fantasmer, ni rêver une seule minute. Il est immature lâche et un tantinet idiot.

Ensuite vient Dev, son meilleur ami. Un geek, un vrai, mais pas dans le bon sens du terme. Il ne fait que parler en faisant références à des jeux vidéo ou ce qu’il a lu sur Wikipedia. Il tombe amoureux de chaque fille qui passe, mais vu son allure d‘ado attardé et son incapacité à mener une conversation normale, il n’a que peu de succès.

Puis vient Abbey, la bouffée d’air frais de ce livre. Elle est, comme elle le dit elle-même, «légèrement brisée, mais rien d’irréparable». Elle est drôle, insouciante, bien plus courageuse qu’elle ne le pense et surtout bien plus sensible que ce qu’elle veut nous faire croire.

 Mon avis

Je suis vraiment déçue.  Vous savez que la Chick-lit et la romance ne sont vraiment pas mes domaines de prédilection. Je pensais pourvoir me vanter au prêt de mes copinautes amatrices du genre en leur parlant d’un livre original et drôle, écrit par un homme, et, où le personnage principale est aussi un homme (avouez que c’est plutôt rare !).

Mais voila le problème, même si le livre est effectivement très drôle et que l’histoire a un petit coté PS : I love you de Cecelia Ahern, il est long. Très long. Trop long. C’est simple dès que l’auteur laisse la partie humour de coté pour s’attaquer à la partie sentimentale, le charme se rompt.

En plus, l’histoire n’est pas celle que l’on attend. Pas d’histoire d’amour ici (enfin si, il y en a une, mais ce n’est pas le but du livre), juste celle d’un homme qui doit décider s’il veut profiter des occasions que lui offre le destin ou continuer sur sa lancée, ne prendre aucun risques et continuer à stagner autant professionnellement que sentimentalement.

La construction du roman en elle-même, et vraiment géniale ! Jamais on ne rencontre la fille dont Jason est amoureux, on apprend à la connaitre par rapport à ses photos et surtout grâce aux quelques chapitres qui nous font découvrir le blog ou elle se confie.

Et c’est grâce a ce blog qu’on s’aperçoit qu’elle est Jason n’arrêtent pas de se croiser sans jamais se voir. Elle qui mange dans un restaurant situé a 100m de celui ou se trouve Jason, elle qui est dans un bus alors que Jason passe en voiture en sens inverse…

Alors que j’attendais de découvrir leur rencontre et de les voir se découvrir l’un l’autre, on doit subir les lamentations de Jason à propos de son ex, maintenant fiancée et enceinte. Ex qui lui en veut pace qu’il a osé la supprimer de ses contacts Facebook, ex qui veut absolument qu’il vienne à sa soirée de fiançailles et à son mariage, alors que Monsieur l’a trompé. Ahhhhh !!! Que ca m’énerve ! Pourquoi s’entêter à vouloir rester ami avec son ex ?! Je ne comprends pas, surtout quand la relation est plutôt récente ! L’ex et le nouveau fiancé on une place plus importante dans le roman que LA fille. C’est ridicule !

Pour résumer, je suis plus que mitigée et je ne sais vraiment pas si je dois vous recommander ce livre. L’histoire est vraiment belle, l’humour des personnages vaut le détour, vraiment (Mention spéciale à Abbey lors de la soirée de fiançaillesJ)! La façon dont l’auteur a formulé son récit et plus que plaisante, Jason s’adresse directement aux lecteurs, ce qui donne l’impression qu’il est l’auteur du livre. Mais malheureusement c’est long, certain passages sont ennuyeux et inutiles et on a vraiment du mal à savoir si on est en train de lire un souvenir, ou une scène au présent. Et même si on a un Happy End, on nous prive de la partie sensée faire battre nos cœur ou les deux protagonistes se découvrent et tombent amoureux. Dommage.

Mais il y a aussi le fait que je ne sois pas romantique pour deux sous, ca fausse peut-être cette chronique. Les garçons sensibles ca m’agace.  Peut-être que vous non….

Extraits

« Et elle m’a souri. Un sourire incroyable. Je me suis soudain senti viril, sûr de moi, comme un bricoleur qui sait exactement qu’elle sorte de clous acheter. »

« – Ce soir, c’est soirée Larmes. Larmes et tourtes. C’est une de ses spécialités, les soirées Larmétourtes.

«- Il faut agir, à décréter Dev en tapant du doigt dur le comptoir pour bien montrer qu’il était sérieux. Allons prendre l’air quelque part. Nous sommes des hommes perturbés par les femmes. Toi avec ton es désormais fiancée et enceinte, et moi avec ma future épouse polonaise qui embrasse un autre homme.

Il m’a regardé dans les yeux sérieux comme un pape.

– Que penses-tu d’Eurodisney ?

– Non Dev, je ne vais pas à Eurodisney avec toi.

– On pourrait faire comme si c’était un genre un peu pervers d’enterrement de vie de garçon.

– Tu me demande de faire un Week-end d’enterrement de vie de garçon un peu pervers avec toi à Eurodisney ?»

MockingJay

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

2 réflexions au sujet de « C’est elle ! de Danny Wallace »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *