Ces livres que j’ai abandonnés #1

ces livres que j'ai abandonnés

S’il y a bien quelque chose que je déteste, c’est abandonner un livre… J’aime toujours à penser qu’il va y avoir un moment dans un roman que je n’aime pas, un roman qui m’ennuie, un passage qui va être LA révélation, et qui à défaut de rendre le livre génial va le rendre au moins un minimum agréable à lire. Malheureusement, quand je n’aime vraiment, vraiment pas un livre, il est très rare que ce passage ait lieu et la lecture se transforme en une longue et douloureuse torture lecture. De plus, ma PAL est énorme, je ne lis jamais par obligation (je ne lis que des livres que j’ai choisi moi-même et qui ont le potentiel pour me plaire), comme tout le monde, j’ai une vie et un travail qui me prennent du temps, beaucoup de temps d’ailleurs, et je n’ai plus envie de perdre celui-ci à lire des livres qui m’énervent, qui m’ennuient vraiment beaucoup et dont la lecture ne m’est absolument pas agréable bien au contraire.

C’est pourquoi, depuis septembre j’ai pris la décision de ne plus me forcer, de mettre le roman de côté pendant une semaine ou deux, de retenter l’expérience et si vraiment ça ne veut pas, si vraiment je ne prends aucun plaisir, d’arrêter les frais. La lecture est un plaisir, une manière de s’évader quelques minutes, quelques heures et il faut qu’elle le reste, achat ou pas achat, blog ou pas blog, SP ou pas SP. Un crève-cœur d’abandonner des livres mais aussi une sorte de libération, abandon sans jamais aucunes raisons, sans être sûre que vraiment, ça ne va pas être possible. C’est pourquoi je vous donnerai rendez-vous une fois par mois ou tous les deux mois (ou quand j’en aurai envie surtout) pour vous parler de ces livres que j’ai abandonnés et de pourquoi je les ai abandonnés.

nicolasPour ce premier rendez-vous il est question de deux romances historiques que j’ai abandonnées pour des raisons totalement différentes (alors qu’une est écrit par une auteure que j’aime beaucoup). Parlons d’abord de celle pour qui ça m’a fait le plus mal de dire stop : Nicolas de Grace Burrowes, deuxième tome de sa série sur Les lords solitaires. Mal parce que j’aime beaucoup le style de l’auteure qui nous offre des romans vraiment originaux. J’avais adoré sa série Cœurs captifs et beaucoup aimé ce qu’elle avait osé avec le premier tome des lords solitaires, Darius, même si je n’avais pas été entièrement convaincue par l’histoire en elle-même. Elle produit un vrai travail psychologique sur ses personnages, elle va très loin dans les détails de leur psychologie, de leur passé, de ce qui fait ce qu’ils font. J’attendais donc de retrouver ça et d’être plus emballée qu’avec Darius.

Malheureusement, à la moitié j’ai dû m’arrêter. Cette histoire se passe en parallèle de celle de Darius et donc nous en connaissons en parti les aboutissements. J’ai eu l’impression de lire une histoire qui finalement se répétair un peu, de ne pas avoir les éléments de surprises mais aussi qu’il me manquait des choses, j’ai deviné trop vite un certain nombre de retournements à cause de ce que je savais déjà et surtout je n’ai pas retrouvé la vitalité de l’auteure dans la création de ses personnages. Elle ose encore sortir des sentiers battus mais ses héros ne m’ont fait ni chaud, ni froid, ils m’ont juste terriblement ennuyée et arrivée à la moitié, je suis directement allée à la fin en lisant en très grande diagonale et je n’ai pas regretté mon choix … Je vais considérer qu’il s’agit d’une erreur de parcours de l’auteure et cela ne va pas m’empêcher de lire malgré tout le troisième tome quand il sortira.

9782280351348L’autre roman que j’ai abandonné depuis ma nouvelle résolution, c’est Noblesse, devoir, et autres balivernes de Megan Frampton. Je ne suis pas allée au-delà du tiers du roman parce que je n’adhère absolument pas à l’écriture de l’auteure. En elle-même, l’histoire n’est vraiment mauvaise, même si les grands lignes sont du vu et du revu. Il y avait matière à faire quelque chose de potable mais la sauce n’a pas pris à cause donc de l’écriture mais aussi de personnages trop lisses. Mais vraiment l’écriture, ce gros point noir. Si j’osais je dirais que je l’ai trouvée un brin… ringarde. Oui ringarde c’est le premier mot qui me vient, désuète et vieillotte aussi. Et je ne vous parle même pas du « Votre Altesse » utilisé par l’héroïne à tout bout de champ alors qu’elle parle à un duc (c’est pas un prince que je sache !). J’avais envie de le lui faire manger au bout d’un moment !

Oh et ajoutez à cela les discours et conversations intérieurs de nos deux héros et vous avez de quoi vous taper la tête contre les murs ! Ils sont insupportables tous les deux. Des discours intérieurs, je veux bien QUAND C’EST BIEN FAIT ! Pas quand c’est usant, ennuyeux et presque contradictoire avec les actions des héros. Si encore l’humour qu’on me promettait, le style pétillant et espiègle, étaient bien présents … Mais même pas. En 180 pages, je ne crois pas avoir souri une seule fois ! On me promettait de dépoussiérer la Régence anglaise, j’ai l’impression que la pauvre, on me l’a momifiée là ! Oui, je suis terriblement, terriblement déçue, je n’ai absolument pas eu ce pourquoi je voulais lire ce livre. Je m’admire moi-même en y repensant d’avoir tenu 180 pages. Peut-être aurais-je dû poursuivre et que toutes les promesses sont tenues en deuxième partie, mais honnêtement, là, c’était au-dessus de mes forces !

Melwasul

Plus d’informations sur ces deux romans sur le site de J’ai Lu pour Elle et sur le site de Harlequin.

Share via email
+1

12 réflexions au sujet de « Ces livres que j’ai abandonnés #1 »

    1. Melwasul Auteur de l’article

      Je vais essayer de faire ça assez régulièrement pour vous parler des livres que j’abandonne, ça peut donner une idée de pourquoi il ne m’a pas plu. En tout cas merci pour le retour, c’est sympa d’avoir des avis quand on essaie un nouveau style d’article.

      Répondre
  1. Marine Le Puy des Livres

    J’aime bien ce nouveau rendez vous et puis ça me permets de vider ou de ne pas faire augmenter ma liste d’envie, pour une fois.

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      C’est difficile, j’ai mis longtemps avant d’y arriver (et encore la semaine dernière j’ai fini un livre qui aurait eu sa place dans cet article mais j’avais un petit espoir) faut faire tout doucement et il arrive un moment où on ne peut plus faire autrement.

      Répondre
  2. katounette

    Je suis bien d’accord, je n’hésite plus à abandonner en cours de lecture si ça ne me convient pas. Au fil du temps, et en prenant de l’âge (…) j’ai appris à reconnaître ce qui va être pour moi ou non une bonne lecture dès les premières pages et je me trompe rarement. Longtemps j’ai insisté parce que ZUT, je l’ai acheté ce livre ! parce que ZUT il a plu à telle ou telle, et puis ZUT ce n’est pas parce que Suzanne l’a aimé que je vais l’aimer, alors si je n’accroche pas, je le referme ! en tout cas, bravo pour cette nouvelle chronique !

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Déjà le résumé m’aide à faire du tri, mais parfois il ne suffit pas, avant je m’entêtais mais là, stop, c’était plus possible, je lis pour me faire plaisir pas pour perdre mon temps et en lpus ce rendez-vous me permet de vous en parler rapidement et de ne pas passer sous silence ces livres que j’ai abandonnés !

      Répondre
  3. Bib HLM

    Bravo pour cette initiative, c’est une super bonne idée ! Je pense te suivre très prochainement 😉
    Evidemment, ces deux livres ne rejoindront pas ma PAL, MERCI pour tes avis 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *