Certaines l’aiment chaud de Teresa Meideros

certaines-aiment-chaud

Titre : Certaines l’aiment chaud
Auteur : Teresa Meideros (Les Kincaid #1)
Éditeur : Milady Romance – Pemberley
Date de parution : 06 décembre 2013

Résumé

Catriona Kincaid n’a que faire de sa sécurité lorsqu’elle s’aventure dans la sombre prison de Newgate. Bien décidée à se marier pour regagner son domaine en Écosse, elle se tourne vers Simon Wescott, un noble en disgrâce, libertin renommé. Simon est stupéfait de voir que le garçon manqué croisé des années auparavant est devenue une femme aux formes voluptueuses. Cette beauté est prête à lui offrir richesse et liberté, mais la seule chose qu’exige ce débauché, c’est de pouvoir profiter des plaisirs charnels du mariage…

Avis de Melwasul

lep-note-plume-4Je crois que je vais éprouver quelques difficultés à vous parler du livre d’aujourd’hui. En effet celui-ci est le premier tome d’une série et il m’a paru «incomplet». J’ai passé un très bon moment, j’ai souri, je l’ai lu d’une traite, mais une fois arrivée à la dernière page, j’ai eu comme un goût d’inachevé, surtout avec l’énorme cliffhanger que nous laisse l’auteur (autant vous dire que je suis impatiente de lire la suite).

Pour éviter un mariage forcé par son oncle, Catriona Kincaid, décide d’aller chercher elle-même son mari. Je dis bien «aller chercher». Et pas n’importe où. Non, juste dans la célèbre prison de Newgate. Sa victime (euh le futur homme de sa vie) se nomme Simon Wescott (dont la cellule ressemble plus à une chambre de maison close)(avoir des relations, ça aide). Simon enfermé à cause de ses nombreuses dettes (et surtout parce que c’est un coureur de jupon qui a mal choisi sa dernière prétendante en date). Simon qu’elle avait rencontré 5 ans plus tôt alors qu’elle n’était qu’une adolescente mal fagotée et que lui tentait de conter fleurette à la cousine de Catriona. Elle lui propose donc le mariage contre la moitié de sa dot. Sauf que la demoiselle ne lui dit pas tout. Elle ne lui dit pas réellement pourquoi elle veut se marier avec lui et ce qu’elle veut faire après … Et moi non plus je ne vous le dirais point ! Juste qu’il est question de famille, d’origines écossaises, de tartans, d’échecs, de tristesse, de bonheur, d’humour,…

J’ai adoré Catriona. Elle a gardé le côté sauvage des Highlands, sa terre d’origine. Elle est drôle, bourrée d’humour, extrêmement têtue mais surtout, c’est une grande rêveuse. Et d’ailleurs, le livre ne tourne pas autour d’un grand synopsis, de très grands méchants (il y en a un, soyez rassurés…), de folles aventures mais plutôt autour des rêves de Catriona. Ou plutôt, des rêves de la petite fille qu’était Catriona. Elle va tout faire pour que ses espoirs ne soient pas vains, malheureusement, tout ne va pas se passer comme prévu mais au final, elle va trouver plus que ce qu’elle n’avait jamais espéré … Et c’est là que le livre me paraît incomplet. Pour ce qui est d’une des trames principales, on reste carrément sur notre faim (qui sera comblée avec le tome 2 je pense)(j’espère qu’il sera publié en VF sinon ça serait vraiment une catastrophe).

J’ai complètement craqué pour Simon. Ce héros un peu tourmenté, un peu macho grande gueule, mais dont l’humour m’aura complètement achevé. Et puis j’ai adoré voir son évolution au fil des pages. Quand il va réaliser petit à petit le trésor qui lui a été offert. Et puis, pour tenir tête à une bourrique comme Catriona, il fallait vraiment un héros à sa hauteur. Qui se laisse embobiner par moment mais qui c’est résister quand il le faut. Qui a un merveilleux sens de la répartie face à la langue acérée de Catriona. Ce qui nous offre des dialogues croustillants et un très beau couple.

J’ai beaucoup aimé le style de Teresa Medeiros (dont mes deux romans préférés sont A toi jusqu’à l’aube et le génial « Pour un tweet avec toi »)(et voilà comment j’ai pour un flirt avec toi, je ferais n’importe quoi dans la tête)(et j’espère bien que vous aussi maintenant). Elle a une plume légère, bourrée d’humour, elle m’a emporté du début à la fin malgré ce petit goût d’inachevé.
J’ai passé un très bon moment, plein de douceur, mais j’espère vraiment que le second tome sera bientôt traduit, sinon ça serait vraiment du gâchis !

Suspens’ment Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *