Ce qui nous lie de Samantha Bailly

couv ce qui nous lie

Titre : Ce qui nous lie
Auteur : Samantha Bailly
Éditeur : Milady – Grande romance
Date de parution : 19 avril 2013

Résumé

Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle a appris à dissimuler… et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie «normale», celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau job dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore.
Parmi les personnalités variées qui cohabitent dans l’open space, elle rencontre Raphaël, chasseur de têtes et de cœurs, un homme inaccessible qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n’arrive pas à percevoir les liens.

Un récit émouvant et juste, porté par une héroïne hors du commun, signé par une jeune auteure au talent éblouissant.

Avis de Melwasul

note 4.5Je vais vous parler du bouquin d’une jeune auteure française qui sera prochainement publiée (le 19 avril) dans la collection Grande Romance de Milady. J’en profite pour remercier les éditions Milady pour nous avoir fait parvenir ce bouquin en avant-première !

Pour tout vous dire, j’avais quelques appréhensions avant de le lire. Tout d’abord une auteure française (et jusqu’à maintenant, à part celles de Bernadette Pecassous, les romances françaises, j’ai beaucoup beaucoup beaucoup de mal) puis le résumé du bouquin me laissait un peu sceptique. Si Milady ne nous l’avait pas envoyé, je crois bien que je ne l’aurais jamais ouvert et, je peux vous l’avouer tout de suite, j’aurais fait une grossière erreur !

Ce livre est un petit bijou. Et au final, il ne ressemble absolument pas à ce à quoi je m’attendais. Et pourtant, le début fut difficile. Au bout de deux paragraphes, je me disais : «mon dieu, mon dieu, mon dieu ! Comment vais-je le finir ? Pourquoi j’ai dit à Moonshine que je m’en chargeais ? Mais qu’est-ce-que je vais pourvoir écrire ?». Je vous rassure cela n’a pas duré bien longtemps ! Au contraire, sans m’en rendre compte, je suis arrivée à la dernière page, livre lu d’une traite, mes dernières pensées étant : «Comment vais-je réussir à rendre dans une courte critique toute la beauté de ce bouquin ?». (D’ailleurs, je n’ai toujours pas la réponse à cette question)(je crois que je suis en train d’écrire un de mes billets les plus difficiles)(Moon, je ne te remercie pas pour ce cadeau empoisonné :D).

L’histoire de ce bouquin, c’est d’abord l’histoire d’Alice, jeune fille de 24 ans qui a un don particulier. Elle voit les liens entre les gens sous formes de fils lumineux, plus ou moins épais suivant la force de leurs relations. Un don dont elle s’est servie pendant un an pour faire la lumière sur des hommes infidèles. Jusqu’au jour où elle décide de re-rentrer dans la vie active dans une société de chasseur de tête. Elle va alors rencontrer Raphaël qui est insensible à son don. Aucun lien ne s’échappe de son corps ! Il se trouve que Raphaël a également un don bien particulier. Je vais m’arrêter là pour éviter de vous spoiler ce qui serait vraiment dommage !

Le don d’Alice ! Mais quelle idée de génie a eu Samantha Bailly. Quel plus beau don que celui de voir une des choses les plus belles et les plus importantes en ce monde : les relations entre les hommes que ce soient les simples relations entre connaissances, familiales, d’amitiés ou encore d’amour. En dehors de cette superbe touche d’originalité, si j’ai autant aimé ce livre, c’est surtout grâce à la plume de l’auteure qui, en mêlant savamment des sauts dans le passé puis dans le futur à chaque chapitre, nous a emporté dans le monde d’Alice, une sorte de pays des merveilles (je le reconnais, elle était facile celle-là 😉 ) nous empêchant de refermé le livre avant le point final.

Les personnages sont juste parfaits. Alice, se reconstruit petit à petit après de nombreuses épreuves grâce à un don qui a failli la perdre. Quant à Raphaël, ah Raphaël ! Je ne sais toujours pas trop quoi en penser à part que je l’ai adoré, que j’ai eu envie de le réconforter, que j’ai eu envie de le détruire aussi. Bref, j’ai adoré le détester pour l’aimer encore un peu plus (je sais, ce que je raconte n’a pas trop de sens, mais c’est un personnage qui nous tourneboule légèrement :D).

Les personnages secondaires tiennent aussi une grande place dans ce livre. Ils apportent quelque chose qui parait encore plus important que l’amour ici, c’est l’amitié. Mention spéciale à Sébastien qui, malgré tout ce qu’on pourrait penser de lui, m’a fait craquer. Ce coureur de jupons, amateur de femmes (et qui n’est pas toujours politiquement correct avec elles) se révèle être un ami fidèle, un pilier sur lequel s’appuyer.

Ce bouquin n’est pas une romance au sens propre du terme, c’est avant tout l’histoire d’une reconstruction mais aussi une histoire d’amitiés. C’est d’ailleurs, ce qui m’aura fait enlever un demi-point. Pour moi, la grande romantique, il n’y pas d’amour avec un grand A. D’ailleurs, j’ai été surprise par la fin du livre. Mais en y réfléchissant un peu, elle rend l’histoire encore plus belle.

Au final, je remercie Samantha Bailly qui a su me réconcilier avec les livres de «romance» française et je crois même que je lui demanderai un deuxième tome. J’ai tellement envie de connaître la suite des aventures d’Alice, avec pourquoi pas, une histoire d’Amour avec un grand A, je crois bien qu’elle le mérite. (Enfin, j’en demande beaucoup, je m’en rends bien compte 😉 ).
En tout cas, je vais suivre avec attention ses prochaines publications ! Je ne sais pas si j’ai réussi à faire ressortir tout le merveilleux que je pense de ce livre mais je vous conseille de vous jeter sur le bouquin à sa sortie le 19 avril.

Je vous informe qu’ une interview de Samantha Bailly (qui a eu la gentillesse de répondre à nos questions) sera publiée dès demain en actualité du blog. A demain !

Je savoure l’eau qui ruisselle le long de mon visage, sur mes mains, et avance d’un pas déterminé.
Instant de grâce.
Le ciel pleure sur moi.
Brusquement, je ne suis rien. Je suis tout.
Mais je suis là où je dois être, très exactement.

Lumineusement Vôtre,

Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Ce qui nous lie de Samantha Bailly »

  1. MockingJay

    Hop, un de plus pour ma PAL 🙂
    Je veux le lire!!!!

    Quand tu dis que tu veux la suite, c’est juste une envie, ou il y a vraiment une suite de prévue?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *