Aveuglément de Jill Shalvis

Aveuglément
Titre : Aveuglément (Lucky Harbor #6)
Auteur : Jill Shalvis
Éditeur : Milady Romance
Date de parution : 29 janvier 2016

Résumé

Après avoir tout perdu, Grace se retrouve dans la ville de Lucky Harbor, à travailler comme promeneuse de chien pour un médecin urgentiste débordé, Josh Scott. Mais le jour où la nounou ne se présente pas, Grace se charge également de ses enfants pleins d’énergie. Et voilà que Grace joue à la famille heureuse avec le père célibataire sexy… Josh et Grace ignorent si les étincelles entre eux peuvent se transformer en une relation durable mais, dans une ville comme Lucky Harbor, l’amour éternel commence par une seule journée.

Avis de Melwasul

note 4.5

Un an et sept mois ! Je répète, UN AN ET SEPT MOIS ! Voilà le temps qu’il m’aura fallu attendre pour enfin lire le tome 6 de Lucky Harbor série que j’adore comme pas possible. Il est disponible depuis le 29 janvier et vous vous doutez bien que dès vendredi matin je courrais l’acheter (en même temps qu’un tome d’une autre auteur que j’adore Caroline Linden dont je reparle bientôt et de mon Simple Things)(magazine à découvrir si vous ne le connaissez pas). Sauf qu’en ce moment ma PAL manque de déborder et que j’ai je ne sais combien de livres en cours de lecture (je préfère ne pas compter). Je m’étais donc promis d’attendre un peu avant de le lire. La. Bonne. Blague. Samedi matin, il était déjà fini … AUCUNE. VOLONTÉ.

Mais Lucky Harbor m’avait tellement manqué, cette lecture était tellement délicieuse que je n’ai pas pu le lâcher avant de l’avoir fini. Quel plaisir de retrouver le club des Accros au Chocolat et surtout de voir enfin sa dernière membre, Grace, trouver le chemin du bonheur. Après Mallory et Amy il était vraiment temps que Grace ait son mot à dire. Si tout fini bien, on peut dire que ça avait plutôt mal commencé. Fille adoptive d’un couple qui a plus que réussi dans la vie, un lourd poids pèse sur ses épaules entraînant la hantise de les décevoir. C’est pour ça qu’après un cuisant échec, elle part se cacher à Lucky Harbor sans leur dire où elle est et surtout sans travail.

Elle, l’expert-comptable se retrouve à enchaîner les petits boulots et devient surtout promeneuse du démon chien du sexy docteur Josh Scott, père célibataire et responsable de sa petite sœur de 21 ans. Problème, avant d’accepter l’annonce, Grace a légèrement oublié de préciser qu’elle n’avait aucune compétence en la matière et ce qui devait arriver arriva : une catastrophe (mais tellement drôle pour nous lecteurs !). Une heure plus tard la voilà virée. Jusqu’au lendemain où Josh la supplie de rempiler parce que finalement il n’a aucune solution. Puis finalement, de fil en aiguille, Grace va se retrouver nounou/maman de la famille. Nounou de l’adorable (et drôlissime) fils de Josh et maman/grande sœur de la petite sœur de Josh qui a bien besoin d’une oreille féminine. Bien sûr, ce qui devait arriva : Josh et Grace finissent par tomber sous le charme l’un de l’autre (mais c’est plutôt compliqué)(heureusement pour eux)(ou pas)(les bonnes âmes de Lucky Harbor vont les aider).

Comme pour tous les romans de cette série, j’ai retrouvé l’univers et le charme de Lucky Harbor, ce qui en fait une série particulière. Après six livres, j’ai vraiment l’impression de connaître les habitants de cette petite bourgade, que ce soit les sœurs de la première trilogie et de leurs hommes que nous retrouvons avec plaisir, Amy et Mallory ainsi que Ty et Matt, ou encore Lucille, ma mamie commère à la pointe de Facebook préférée (c’est une grande championne) et ses amies. Au détour d’un paragraphe, nous croisons un visage connu, une personne déjà rencontrée, plus ou moins rapidement, des personnages secondaires qui vivent sous nos yeux l’air de rien depuis le début.

Je ne parlerai que très rapidement de nos héros qui sont dans la lignée des personnages de Jill Shalvis. Grace est vraiment très drôle, pleine de vie malgré ses ennuis et surtout elle a toujours le mot qu’il faut quand il faut que ce soit pour désamorcer une situation délicate, remonter le moral, faire preuve d’autorité ou rembarrer un Josh qui se comporte en vrai mec par moment. Josh, ce sexy docteur complètement surbooké, papa attentionné, grand frère débordé qui, à un moment donné, ne sait plus où donner de la tête. On va dire que Grace arrive telle Mary Poppins (le sac et « supercalifragilisticexpialidocious » en moins) et met de l’ordre dans la maisonnée (enfin, de l’ordre, façon de parler …).

Jill Shalvis nous offre ici un couple vraiment tout mignon, drôle, tendre et surtout avec une grande dose de folie. Nous nous attachons immédiatement à eux, à leur famille et nous suivons avec un immense leurs aventures. C’est frais, c’est léger, c’est pétillant, c’est plein d’humour (j’ai souvent gloussé !), de beaux sentiments, d’amitiés, et nous nous sentons à Lucky Harbor comme chez nous. Bref, encore un excellent tome, même meilleur que le précédent et je suis plus qu’impatiente de lire le septième, espérons juste que je n’aurai pas encore pratiquement deux ans à attendre …

Aveuglément Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

4 réflexions au sujet de « Aveuglément de Jill Shalvis »

    1. Melwasul Auteur de l’article

      je dis stop aussi mais j’ai peur que pour la suite, l’attente soit également longue … on va croiser les doigts !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *