Avec toi, Malgré moi de Vi Keeland et Penelope Ward

avec toi malgré toi

Titre : Avec toi, Malgré moi
Auteur : Vi Keeland et Penelope Ward
Éditeur : Hugo New Romance
Date de parution : 13 avril 2017

Résumé

Un homme et une femme que tout oppose.
Une rencontre imprévue.
Le début de la relation de Soraya et Graham est un peu chaotique : il ne lui a pas fait très bonne impression. Elle le trouve désagréable et arrogant, un homme d’affaires typique, tout ce qu’elle n’aime pas. Et quand elle va lui rapporter son téléphone qu’il a perdu dans le train, après avoir
soigneusement exploré ses données personnelles, elle va constater qu’elle ne s’est pas trompée.
Ou peut-être que si.
Peut-être que Graham est plus que ce qu’elle a découvert ce matin-là. Ou alors peut-être que leurs différences les rapprochent.
Mais ni l’un ni l’autre ne veut que leur relation commencée de si étrange façon s’arrête.

Avis de Melwasul

note 4

Quelle déception ! J’avais adoré Cocky Bastard de Vi Keeland et Penelope Ward, je m’attendais donc à être enchantée par Avec toi, Malgré moi des mêmes auteures. Malheureusement, il n’y en a rien été, si le début avait bien commencé, la dernière partie m’a juste insupportée, trop pleine de clichés. Le gros problème en fait vient de ce que les auteures ont fait de l’héroïne qu’elles ont complètement massacrée sur la deuxième partie, la rendant insupportable.
Pourtant l’histoire n’est pas trop mal. Ça partait bien, c’était drôle, plutôt frais, classique mais le classique qui fonctionne, celui qui se laisse lire sans aucun souci, une jolie petite romance. Les personnages principaux étaient assez agréables, le personnage de Graham plutôt bien travaillé, présenté comme un super connard mais qui finalement se révèle être bien plus. Un cliché de la romance mais qui ici fonctionnait plutôt bien même si ce genre de personnage reste peu crédible.

Et puis il y a l’héroïne, Soraya, un vrai rayon de soleil dans la première partie, celle qui faisait le plus de cette romance, drôle, intelligente, qui n’a pas la langue dans sa poche. Une héroïne qui valait le détour. Jusqu’à ce qu’elle devienne l’héroïne TSTL par excellence. Elle a agi d’une manière totalement stupide, créant du drame et encore du drame, drame qui n’apporte absolument rien à l’histoire. Elle s’est martyrisée elle-même, sans jamais en toucher deux mots à Graham, et l’a martyrisé à lui aussi du coup, tout ça pour rien. Je cherche encore à comprendre sa logique mais à part qu’elle mérite un coup de pied aux fesses, je ne vois rien d’autre à en tirer.

Une romance qui partait plutôt bien, avec des personnages principaux intéressants, accrocheurs, jusqu’à ce que ça parte totalement en cacahuète. Dommage, vraiment dommage parce que l’humour est bien présent, l’écriture agréable à lire et finalement l’histoire est assez agréable si on enlève le craquage complet de l’héroïne. Un livre dont j’attendais beaucoup et qui finalement m’a presque déçue. Dommage !

TSTL’ment Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *