Anna et le French Kiss de Stephanie Perkins

ana et le french kiss
Titre : Anna et le French Kiss
Auteur :Stephanie Perkins
Éditeur : La Martinière Jeunesse
Date de parution : 13 février 2014

Résumé

Fraîchement débarquée à Paris pour un an dans un prestigieux lycée, Anna, réservée et maladroite, ne connaît personne et se sent complètement perdue.
Elle donnerait cher pour retourner chez elle et retrouver ses habitudes : sa maison, sa famille, ses amies, son job dans son cinéma préféré…
Tomber sous le charme d’Etienne, un garçon totalement craquant, n’y change rien.
Celui-ci a déjà une petite amie et toutes les filles en pincent pour lui…
Mais comment ne pas y croire quand même un peu lorsqu’on a la chance de découvrir une ville aussi belle et fascinante ?
Ne dit-on pas que Paris est la capitale de l’amour ?

Après avoir été libraire, puis bibliothécaire, Stéphanie Perkins a réalisé son rêve en devenant écrivain. Elle vit aujourd’hui en Caroline du nord et est l’auteur de trois romans.

Avis de Melwasul

note 5Que ça fait du bien de lire de tels livres ! J’ai passé un après-midi le sourire aux lèvres, à glousser tant et plus, tandis que la pluie tombait et que le vent soufflait.

Tout commence mercredi après-midi dans ma libraire. Alors que je viens de craquer pour Une semaine avec lui, je déambule entre les rayons et tombe sur Anna et le French Kiss. Ça fait un petit moment que j’en entends parler sur le net mais vraiment cette couverture fait trop cucul la praline comme on dirait par chez moi. Je passe donc mon tour, puis me rappelant des chroniques que j’ai lues, je fais demi-tour et il décide de se jeter dans mes bras (oui oui, carrément !). Autant j’ai totalement été déçue par Une semaine avec lui, autant je ne regrette pas une seule microseconde d’avoir craqué pour ce petit bijou.

Pourtant quand je pense à l’histoire, celle-ci n’a rien d’exceptionnelle. Un Young Adult classique pour adolescentes avides du genre. Mais pas que, je crois pouvoir dire à presque 24 ans que j’ai passé le stade adolescente et pourtant, j’ai gloussé, couiné, trépigné, souri, énormément souri, tout au long de ma lecture. L’espace d’un après-midi l’adolescente toujours en moi s’en est donné à cœur joie. Mais parlons un peu de cette perle.

Anna est folle de rage, totalement désespérée. Son père, nouvelle vedette d’Hollywood grâce aux adaptations cinématographiques de ses romans, ne trouve rien de mieux que de l’envoyer faire son année de terminale dans un prestigieux lycée américain … en France. Elle qui ne connait que le mot oui n’est pas franchement ravie. La voilà donc dans une immense ville qu’elle ne connait pas, avec une langue qu’elle ne parle et entourée d’inconnus. Jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance de sa voisine de chambre Meredith. Meredith qui va l’aider à s’intégrer mais qui va surtout lui présenter ses meilleurs amis : Josh, Rashmi et surtout Etienne St Clair. Dès qu’elle le croise Anna est totalement sous le charme (et moi avec !).

«Je pointe bêtement la porte derrière moi tandis que mon cerveau carbure à plein régime : prénom français, accent anglais, école américaine… Anna sous le charme…»

Malheureusement, St Clair a déjà une petite amie, Ellie, ancienne étudiante de l’école et meilleure amie de Rashmi. Anna, elle de son côté, à quelqu’un en vue resté aux Etats-Unis. Enfin, c’est ce qu’elle se rappelle sans cesse pour éviter de baver sur St Clair (ce qui se révèle très peu efficace).

«Le cuisinier derrière le comptoir nous rappelle à l’ordre. Désolée, chef Pierre. Je suis un peu distraite par le chef-d’œuvre franco-anglo-américain se tenant devant moi.»

Dans ce roman nous allons suivre les aventures parisiennes d’Anna et ses amis, de leurs familles. Leurs moments de joies, de tristesses, leurs vies. Surtout celles d’Anna et St Clair. Nous allons les voir petit à petit tomber amoureux l’un de l’autre sans qu’ils s’en aperçoivent. Les voir se rapprocher, s’éloigner, devenir meilleurs amis, se disputer. Les voir se chercher, se découvrir. Ils vont faire tout un tas d’erreurs, comme vous et moi, mais comme Josh le fait remarquer à Anna tout le monde fait des erreurs (et surtout lui apparemment 😀 ).

« — Anna, m’interrompt Josh. Si on m’avait donné un euro chaque fois que j’ai merdé, je pourrais m’offrir Mona Lisa à l’heure qu’il est. Ça va aller. »

Quelle magnifique écriture de la part de Stephanie Perkins, elle m’a complètement emportée dans son histoire. Comme je le disais plus haut, j’ai couiné, gloussé, beaucoup gloussé (à un tel point que ma sœur est venue voir ce qui tournait pas rond chez moi et que maintenant je dois absolument lui prêter le livre dès que j’aurais fini ma chronique). J’ai également eu le cœur serré par moment et j’ai eu envie de secouer Anna et St Clair ! Qu’est-ce que j’ai eu envie de les remuer, de leur montrer ce qu’ils avaient sous les yeux. Ils ont fait lever les miens au ciel d’exaspération par moment, mais pourtant j’ai compris tous leurs gestes, tous leurs actes. C’est ça que j’aime dans un roman. Quand il me prend l’envie d’entrer dedans pour secouer nos héros mais que je comprends parfaitement pourquoi ils font ce qu’ils font.

En ce moment la mode est au New Adult avec du bon et du moins bon (et je ne m’en plein pas j’adore ce genre) mais j’ai trouvé qu’Anna et le French Kiss était une véritable bulle d’oxygène au milieu de ce phénomène de mode. Revenir à du Young Adult plus frais, plus léger, moins tiré par les cheveux, sans grands drames dramatiquement dramatiques (oui j’exagère un peu)(surtout qu’on a peu de drame ici aussi mais vraiment pas au niveau du NA), cela a été un véritable bonheur pour moi.

Je me rends compte que je n’ai pas vraiment pas parlé des personnages mais je vais vous laisser les découvrir. Ça ne servirait à rien de vous en dire trop sauf à vous gâcher la dégustation. Surtout que vous vous doutez bien, vu ma chronique jusqu’à présent, qu’ils sont véritablement géniaux que ce soit Anna ou ses amis. Mais la palme d’or revient à St Clair qui m’aura filé des papillons dans le ventre à chaque page. Attention, en ouvrant ce livre, vous risquez une maladie contagieuse. Vous risquez de tomber amoureuse d’Etienne…

Je ne rajouterais rien de plus à part de ne vraiment pas vous fiez à cette couverture et de foncez sans hésitation, vous ne le regretterez absolument pas, paroles de Melwasul. Pour finir, je vous laisse avec ces quelques mots d’Anna, que je trouve juste parfaits.

«Ce qui importe n’est pas l’endroit où l’on se trouve, mais la personne avec laquelle on est.
Et je me sens enfin à ma place.»

Parisiennement Vôtre,

Melwasul

P.S : je dois avoir une trentaine de petits post-it de passages que j’ai adorés, du coup j’ai dû faire un choix et j’ai mis les extraits que j’ai préférés et qui surtout vous en dévoilent le moins possible. Maintenant, ils ne vous restent plus qu’à vous précipiter sur le roman !

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

11 réflexions au sujet de « Anna et le French Kiss de Stephanie Perkins »

  1. l0raah_

    Ton avis est vraiment parfait, je suis tellement heureuse que tu aies aimé ! Ce livre est l’un de mes gros coups de coeur, depuis que je l’ai lu en VO je n’arrête pas de harceler tout le monde pour le lire… ^^ Donc ça fait vraiment plaisir de voir qu’il conquit la France à ce point :DD (et de lire de telles chroniques !!)

    Répondre
    1. Melwasul

      Ah oui il est vraiment génial du coup c’ets vraiment regrettable pour la couv’ qui pourrait rebuter des personnes plus « âgées » on dirait qu’il ne s’adresse qu’aux adolescentes de 14-15 ans alors que pas du tout !! même les grandes ados de 24 ans se régalent ^^

      Répondre
  2. tothemoonandback

    Alors je suis mitigée en fin de lecture. J’ai passé un bon moment, c’est sûr. J’ai beaucoup aimé Anna, St Clair aussi évidemment, et toute la petite bande d’amis 🙂 J’ai adoré leurs échanges de messages, leurs conversations. Bon, en fait en y repensant, j’ai VRAIMENT passé un bon moment. La seule chose, c’est que les réactions de St Clair m’ont parfois dépitées. Oui oui, je sais, on est dans le vrai monde là, et ses réactions sont compréhensibles. Mais parfois j’avais vraiment, vraiment envie de le secouer sérieusement. Comme à l’anniversaire d’Anna par exemple. Je me suis sentie flouée pour elle! « Pas être seul?? » Non mais sérieux! Je me sentais un peu comme la meilleure amie d’Anna, prête à lui répondre bien vertement!! Après, évidemment qu’il est adorable. Mais pfiou, que de temps que de temps!!

    Répondre
    1. Melwasul

      Oui t’inquiètes moi aussi j’ai eu envie de les secouer à tour de rôle mais comme je comprenais leurs réactions ça ne m’a absolument pas dérangé, et puis il se met en place une relation tellement adorable, c’est tellement géniale de voir leurs haut et leurs bas et son évolution, que je leur ai tout pardonné 🙂

      Répondre
  3. Kieu-Xuan

    J’ai vraiment adoré ce livre même si ce n’est pas le coup de coeur attendu. C’est un livre très plaisant à lire avec des personnages parfois agaçants mais l’histoire est finalement assez simple. Je crois qu’au final je m’attendais peut-être a trop en raison des nombreux coup de coeur sur la blogo et c’est ça qui m’a empêché d’apprécier au maximum cette lecture.

    Répondre
    1. Melwasul

      ah c’est dommage ça quand on attend tellement d’un bouquin qu’au final ça nous gâche notre lecture ! Quand ça arrive je laisse passer deux ou trois mois et je le relis et souvent j’apprécie bien plus ma lecture ! 🙂

      Répondre
  4. Bib HLM

    Je te rejoins complètement dans ton avis : Bulle de fraîcheur loin du côté drames dramatiquement dramatiques (j’adore ton expression :D) !

    Ooooh !  » presque 24 ans que j’ai passé le stade adolescente et pourtant, j’ai gloussé, couiné, trépigné, souri, énormément souri, tout au long de ma lecture. » Tu résumes exactement ce que je me suis dit à la fin du roman !! Du coup, c’est à ma nièce que j’ai refilé les aventures de Etienne et Anna, j’attends encore son avis et bien sûr le retour du livre…

    « C’est ça que j’aime dans un roman. Quand il me prend l’envie d’entrer dedans pour secouer nos héros mais que je comprends parfaitement pourquoi ils font ce qu’ils font. » Amen 🙂

    Les extraits que tu as choisis sont topisime 🙂
    Psssst > Il s’est jeté dans tes bras : J’adore !

    Répondre
    1. Melwasul

      c’est marrant parce qu’au final ma soeur de 17 ans la moins apprécié que moi !! elle a trouvé bien mais pas si extraordinaire que je le pensais puis vint le coup fatal: « c’est pas drôle au point de t’entendre glousser toute l’après midi t’es un peu gamine » et pam dans ma face !!! (c’est un amour ma soeur). Du coup tu me diras ce qu’en a pensé ta nièce 😉

      Je l’assure, ce livre m’a littéralement agressé, il m’a sauté dessus puis ne me lâchait pas !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *