Amoureuses Anonymes de Jo Piazza

couverture amoureuses anonymes

Titre : Amoureuses Anonymes
Auteur : Jo Piazza
Éditeur : Milady – Central Park
Date de parution : 12 juillet 2013

Résumé

Étape n°1 : Procédez à un inventaire moral de vous-même (en gros, trouvez ce qui cloche chez vous), et arrêtez de traîner sur Facebook !

Depuis qu’Eric l’a larguée pour son espèce de secrétaire vulgaire, Sophie devient dingue. Elle épie leurs moindres faits et gestes sur les réseaux sociaux… Mais quand son amie Annie est arrêtée pour conduite en état d’ivresse, et est contrainte d’assister aux réunions des Alcooliques Anonymes, c’est le déclic. L’amour est une drogue. Sophie décide d’accueillir chez elle les « Amoureuses Anonymes ». Entre celles qui font une fixette, et les désespérées qui pleurent un ex perdu, elles vont lutter contre les dangers et les dépendances de l’amour…

Avis de Mockingjay

note 2Un immense merci à Milady de nous donner l’occasion de découvrir son coup de cœur du mois de juillet.
Malheureusement je ne le partage pas.

L’histoire

Sophie dont le petit ami vient de la tromper et de la larguer déprime et mange de la glace devant la TV. Entre temps elle harcèle l’infidèle de sms pour qu’il lui laisse une seconde chance. (Oui, oui, le mec la trompe et elle le supplie de la reprendre. Quel bel exemple d’estime de soi !).
Un soir, sa coloc se fait arrêter pour état d’ébriété (c’est à dire l’état dans lequel elle se trouve 20h/24h) et se retrouve obligée de participer à des réunions des Alcooliques Anonymes. Sophie va l’accompagner et c’est pendant ces séances qu’elle va se rendre compte qu’elle aussi est dépendante à quelque chose : l’amour.

Comparant se sentiment à une drogue elle va décider de mettre en place le groupe des Accros à l’Amour Anonymes. Ces femmes vont se réunir et se raconter leurs malheurs sentimentaux. Et grâce aux liens qui vont se créer, aux amitiés qui vont naitre, elles vont petit à petit remonter la pente et se désintoxiquer de cette dépendance.

Les personnages

Honnêtement je préfère ne pas en parler.
Ces femmes représentent tout ce que je déteste. Faibles, idiotes et qui se complaisent dans leur misère.

L’ambiance/ L’écriture

Je n’ai pas du tout accroché avec le style d’écriture
(Petite parenthèse. Pour que moi, je remarque les fautes d’orthographes, c’est qu’elles sont vraiment flagrantes !).

L’histoire part dans tout les sens et l’auteur inonde son texte de détails sans aucune importance. Niveau humour, je ne devrais même pas en parler. C’est lourd et idiot, c’est du niveau d’un ado de base d’une quinzaine d’années (et encore).
«Quant au sergent Alan Binnard tout le monde le surnommait «Alan Nibard»»
Ah ah ah ! Hi hi hi ! Ho ho ho ! LOL. MDR. PTDR. XPTDR.
Sérieusement c’est ce genre de réflexion qui vous amuse ?

Avant de commencer ma critique, j’ai demandé à Moonshine de quel genre était le livre. Parce que même après l’avoir lu, je ne sais toujours pas. Une romance ? Certainement pas ! Si c’est ça la romance rien d’étonnant que le genre ne m’attire pas. Un Chick-Lit (qui pour moi équivaut à «comédie romantique») ? Non plus ! Une comédie ? Encore moins ! Ou alors moi et mon humour de bas étage n’avons su le reconnaitre.

Créer un club des Amoureuses Anonymes, c’est une idée assez comique à développer, et pourtant le livre n’est que lamentations. Comment on peut se mettre dans des états pareils parce qu’un garçon nous a quitté, trompé, menti … ?

Sérieusement, au lieu de te lamenter sur ton sort et rester cloitrée chez toi à manger de la glace, sors ! Amuse toi, vas chez le coiffeur, faire du roller, tout ce tu veux, mais bouge!
La seule chose relativement originale et qui m’a plu, c’est que les chapitres sont découpés en fonction des étapes du club des AAA. Cela structure un peu l’histoire et heureusement.

Extraits

«-Je m’appelle Pithri, et je suis accro à l’amour. Je vais mieux, cette semaine. Mais j’ai craqué. J’ai envoyé onze textos au docteur. Il m’a répondu une fois. Le message était très court, et j’ai pleuré pendant à peu près cinq heures.»

MockingJay

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

Une réflexion au sujet de « Amoureuses Anonymes de Jo Piazza »

  1. Rebelle

    Je suis pas une grande copine d’orthographe et dans un livre c’est vrai que c’est plus que choquant, je suis d’accord avec toi.
    Je crois que je vais passé mon tour :p

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *