Amour, Orgueil et Préjugés de Jess Swann

amour orgueil et préjugés

Titre : Amour, Orgueil et Préjugés
Auteur : Jess Swann
Éditeur : Les roses bleues
Date de parution : automne 2013

Résumé

Cassandra est étudiante à la faculté de Lettres de Limerick, Irlande. Si elle a une tendresse particulière pour son père, professeur retraité de Lettres, et une grande complicité avec sa sœur aînée, au caractère pourtant radicalement opposé au sien, Cassandra se sent en décalage avec sa mère et ses autres sœurs  Toutefois, aussi exubérantes que ces dernières puissent être, elle ne tolère pas qu’on les raille.
Pour qui se prend ce grand brun aussi séduisant qu’arrogant qui se tient aux côtés du jeune directeur Lorley, lors de la présentation de la nouvelle filiale commune à leurs deux groupes ?

Cependant, les apparences sont souvent trompeuses et la fierté mauvaise conseillère.
Les actes se révéleraient-ils plus éloquents que les mots lorsqu’il s’agit d’amour ?

Réécriture contemporaine de l’œuvre culte de Jane Austen, ce roman à la plume maîtrisée, emprunt de romantisme et de modernisme, reprend le flambeau de la critique sociale avec justesse et un humour subtile et délectable.

 

Avis de Melwasul

note 4.5Bon je dois vous avouer quelque chose : avant de commencer ce livre, j’ai dit « ah génial une Austennerie » puis après deux secondes de réflexions je me suis faite la remarque que je commençais à être un peu fatiguée de tous ces romans autour de cette très chère Jane Austen. J’ai donc commencé ce livre tout doucement, je ne dirais pas à reculons, mais presque. Et pourtant, une fois commencé, je ne l’ai absolument plus lâché !

Comme je le disais dans mon introduction, nous revoilà dans le monde Jane Austen qui envahi la littérature mais aussi le cinéma ! Après Bridget Jones, Coup de foudre à Bollywood, Lost in Austen, La mort s’invite à Pemberley, Coup de foudre à Austenland, la multitude de Milady sortis sur le thème (Le Journal du colonel Brandon ou encore Une telle assemblée (d’ailleurs j’en profite pour vous rappeler le concours Jane Austen du blog) et j’en oublie un grand nombre (et je refuse de parler d’une en particulier)(parce que oui, certain pseudo-auteurs ont osé faire un O&P version Fifty Shade of Grey)(QU’ON LEUR COUPE LA TÊÊÊTE !!), nous voici avec une retranscription moderne du célèbre O&P au XXIe siècle à Limerik en Irlande par une auteure francophone (belge pour être précise)(merci donc d’éviter toutes blagues sur les belges dans cet article … 😉 ).

On suit le schéma classique de O&P donc je ne vous referais pas le résumé. Mais on retrouve la maman tout aussi insupportable (et drôlissime) que la mère des miss Bennett. Et comme on dit heureusement que le ridicule (et la honte) ne tue pas parce que sinon les pauvres Cassandra et Britt seraient déjà enterrées six pieds sous terre par la faute de leur maman chérie ! Quant au papa il est parfaitement dans l’esprit de papa Bennett, légèrement cynique, drôle à souhait et totalement conscient de la douce folie de sa famille. Pour ce qui est des sœurs de Cassandra vous êtes servies nous retrouvons les mêmes caractères avec en plus les traits des (grands) adolescents d’aujourd’hui (AU SE-COURS !!!).

Vous remarquerez que je ne vous ai pas encore parlé de Darcy, euh pardon, de Damon … Damon … Tout aussi parfait que notre Darcy. Même presque plus parfait car totalement de notre temps. Je trouve que Jess Swann a parfaitement réussi la retranscription de ce mythe à un homme moderne qui vous fera toutes craquer.

Je ne vous parlerais pas beaucoup plus du bouquin pour ne pas vous gâcher cette bonne petite surprise. Je soulignerais juste la plume de l’auteure très agréable qui a su m’emporter malgré quelques petites longueurs, les notes d’humour dissimulées par ci par là (et notamment cette magnifique référence aux Feux de l’Amour et à Amour, Gloire et Beauté)(c’est bon j’ai le générique en tête pour la soirée)(mais sans rire franchement il fallait oser et ça m’a fait mourir de rire :D). Mais le top de chez top, ce que j’ai le plus admiré, ce qui m’a le plus enchanté, c’est cette manière de reprendre toutes les scènes principales, tous les éléments de O&P et de les transformer, de les adapter au monde d’aujourd’hui. Jess Swann a fait preuve d’énormément d’imagination, je n’aurais pas du tout vu les choses comme ça et pourtant, c’est surprenant et ça fonctionne à merveille. C’est pour moi le point fort du livre. En plus de recréer parfaitement ces célèbres personnages sans en rajouter, l’auteur a réussi à nous entraîner dans cet Orgueil et Préjugés du 21e siècle sans pou auteur que cela perde cette fraicheur et cette ironie de Jane Austen. Une critique sociale que nous offrait Jane Austen et qui, finalement, quand on y réfléchit, est toujours d’actualité… Nous avons là, à mon avis, une version moderne d’O&P qui respecte et surtout qui fait honneur au travail de Jane Austen.

Pour finir, trois choses qui m’ont marquée pendant ma lecture, que j’ai noté mais dont je n’ai pas trouvé le moment pour en parler :

  • Franchement quelqu’un qui ne connait pas le Mojito ?! Je ne peux pas y croire (que toutes celles de mon avis lèvent l’orteil !
  • Je vais de toute urgence me mettre à la salsa …
  • Le geste magnifique de Matthew pour Britt (ahhh je sais qu’il devait se faire pardonner mais là c’est juste magnifique !)

En conclusion, c’est bientôt Noël alors n’hésitez pas à commander ce bouquin au Père Noël, il fera du meilleur effet au pied de votre sapin (attention par contre qu’une maman ou une sœur ne passe par là et vous le kidnappe …)(d’ailleurs c’est également une très bonne idée de cadeau messieurs si vous passez sur le blog)(là mesdames désolée s’ils ne comprennent pas mais je ne peux pas faire plus 😉 ).

Orgueilleusement Vôtre,

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

13 réflexions au sujet de « Amour, Orgueil et Préjugés de Jess Swann »

  1. Cindy Van Wilder

    Oh, pas moi qui ferai une blague sur les belges 😉
    Jolie chronique et pourtant, j’évite les adaptations de Jane Austen (je suis restée traumatisée par celle de Seth Graham machin chose avec les zombies…. Une horreur à tous points de vue!) mais là, non seulement la couv’ est sublime, mais en plus ton billet donne envie! Vive les auteurs (belges hé hé!) francophones! 😉

    Répondre
    1. Melwasul

      C’est bien pour ça que j’ai pas lu machin chose avec des zombies 😀 (ni d’ailleurs meurtre à pemberley, on va dire que je tri mes adaptations surtout que je trouve qu’il y en a beaucoup beaucoup beaucoup …)

      Et je confirme que la couv est sublime et en plus cerise sur le gateau, l’adaptation est tout aussi sublime ^^

      Répondre
  2. Jess Swann

    Que dire sur cette merveilleuse chronique à part merci, et que je suis ravie que le roman t’ait plu ?
    Quelques petites choses en fait (mdrrr je sais que je suis bavarde). Déjà avant toute chose une petite correction : je suis française. Née en Belgique de mère belge et de père français mais française quand même (ce qui ne m’empêche pas de participer aux manifestations organisées par et pour les belges ^^ ) Voilà c’était juste pour préciser ^^
    Je suis ravie que tu aies apprécié la référence Feux de l’amour /Amour Gloire et Beauté , c’est la toute première idée que j’ai eue pour ma réécriture : la mère devait être fan de soap.
    Je suis très très fière que mon Mr Drayton ait passé le test, c’était difficile de toucher au mythe de Mr Darcy et je craignais un peu qu’on le trouve fade
    Contente également que tu aies retrouvé les scènes principales de Pride & Prejudice, c’était très important à mes yeux de conserver la structure du roman et les caractéristiques les plus fortes des différents personnages ! En revanche, je voulais me démarquer un peu des austeneries et c’est la raison pour laquelle il était hors de question pour moi d’appeler mes personnages Elizabeth & Darcy : je souhaitais qu’ils existent par eux même.
    Enfin… je n’ai découvert le Mojito qu’à l’âge de 28 ans… du coup j’ai transposé à Cassie 🙂
    Pour la salsa, j’espère susciter des vocations et en ce qui concerne Matthew… il devait VRAIMENT se rattraper mdrrr

    Encore merci pour ta belle chronique

    Répondre
    1. Melwasul

      Mes plus plates excuses, enfin le principal c’est que vous êtes une auteure francophone (mais j’avoue que j’ai lu née en Belgique donc de suite nationalité belge (je suis tombée dans le piège ^^)(du coup on peut faire des blagues maintenant ^^)

      Pour les soaps je m’y attendais mais alors pas du tout de pas du tout mais ça colle tellement bien au personnage ! J’ai pris un bon fou rire !

      Ah non perso, je ne l’ai absolument pas trouvé fade, au contraire, il correspond parfaitement à l’idée que je pourrais me faire d’un Darcy moderne (et vraiment je vais me mettre à la salsa !)

      Pour ce qui est des noms je trouve que c’est un choix judicieux qui nous permet de lire le roman en oubliant que c’est une adaptation de O&P, de s’approprier les personnages tels qu’ils sont et non pas comme des copies de Lizzie et Darcy.

      Et pour Matthew il se rattrape magnifiquement bien (bien mieux que dans l’original ^^)

      Et pour finir, qu’il n’y a pas à me remercier pour la chronique, j’ai juste écrit ce que je pensais, je n’aurais pas aimé je l’aurais dit aussi !

      Répondre
      1. Jess Swann

        Oh il n’y a pas de mal pour la nationalité, la confusion vient de toute façon du fait que je sois née en Belgique, et je n’arrange pas les choses en participant aux manifestations des auteurs belges ^^
        Au passage, à moins que ça pose vraiment un gros souci, je préfère le tutoiement 🙂 je ne suis pas encore prétentieuse à ce point ( et j’ai tutoyé dans ma réponse donc…)
        Pour les noms, effectivement, je ne voulais pas que mes pauvres personnages partent déjà avec le « passif » Darcy/Elizabeth .
        Pour Matt, je me suis dit qu’un Bingley moderne devait faire autre chose que de revenir sur son beau cheval avec ses grands sourires et sa bonne humeur ( la femme moderne serait-elle rancunière ? ou alors elle a plus de fierté ?)
        Je conseille la salsa (en plus ça me fait rire que tu aies relevé la salsa car elle a fait débat en amont !)
        Oui, je me doute, je n’attends de toute façon pas de commentaires de « complaisance » ( je pense que Cindy peut en témoigner à travers nos échanges de mails) et du coup ça me fait d’autant plus plaisir 🙂

        Répondre
  3. MockingJay

    C’est un belge qui rencontre une superbe anglaise, après un moment il se décide à l’accoster et lui dit:
    – Je serais très heureux d’avoir un rendez vous avec vous demain
    L’anglaise lui répond alors :
    – Never !
    Le Belge réplique:
    – Never et demi ?!

    Ben quoi, j’ai le droit!! Je les adore mes voisin belges avec leur vernis pailletés géniaux, leur Thés Arizona deux fois moins cher qu’en France et je parle même pas du chocolat!!!!

    Mais plus sérieusement!! Melwasul tu peux faire une croix sur ton calendrier!!!
    Aujourd’hui est le jour ou tu m’as donné envie de me replonger dans l’univers de Jane Austen!!

    Oui, tu as bien lu!!

    Si je te dis que c’est cette phrase la « nous voici avec une retranscription moderne du célèbre O&P au XXIe » qui m’a convaincue, tu trouves ca étrange? 😀

    Répondre
    1. Moonshine

      Mouarph Mocking Jay.
      Je la connaissais pas du tout cette blague. Merci pour ce moment cultissime de drôlerie.

      Merci Melwasul pour ta chronique. Je rajoute ce livre sur ma liste de Nawel 🙂

      Répondre
    2. Melwasul

      Magnifique blague ma paupiette ! je suis fière de toi 😀

      VIVE LES PAILLETTES !!!

      Et là j’avoue que j’ai du mal à croire que tu veuilles te replonger dans l’univers de Jane Austen j’ai juste envie de dire OMG !!! (je suis vraiment trop forte en fait ^^)(je pense que ça vient surtout du livre en fait ^^)

      Répondre
    1. Melwasul

      à vite mettre sur la liste du père Noël, et le but de cette chronique est de faire découvrir cette première réussite (qui j’espère sera suivie par d’autres bouquins tout aussi réussi !)

      Répondre
  4. Kieu-Xuan

    Définitivement le nom « Melwasul la Tentatrice » te va à merveille. Rien qu’avec la couverture j’ai déjà envie de l’acheter et quand j’ai lu le résumer je me suis dit ce livre est pour moi. Alors ton avis ne fait que me conforter dans mon envie de l’acheter. Si je suis ruiner à la fin du mois ce sera entièrement ta faute parce que tous les jours tu augmentes un peu plus ma liste d’achat !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *