Amour ne rime pas avec toujours d’Ali Cronin

couv amour ne dure pas avec toujours

Titre : Amour ne rime pas avec toujours (Girl Heart Boy #1)
Auteur : Ali Cronin
Éditeur : J’ai lu
Date de parution : 25 septembre 2013

Résumé

Dans le rôle de Miss Fidélité, j’ai nommé Cass. Ashley, elle, ne pense qu’à jouer avec les garçons. Donna est une vraie fêtarde. Et moi ? Mes amies me disent de me lâcher, mais en vérité, j’attends de trouver le bon. Et maintenant que je pense l’avoir rencontré, reste à savoir si notre histoire durera plus qu’un été…

Avis de Melwasul

note 4Aujourd’hui je vous parle d’une nouvelle série dont je ne vous parlerai du genre qu’à la fin de ma chronique (vous comprendrez pourquoi !). Cette série, j’en avais entendu parler et j’avais hâte de la lire. Et je suis une grande chanceuse, grâce aux éditions J’ai Lu que je remercie chaleureusement, j’ai pu lire les deux premiers tomes en avant-première.

Cette série, c’est Girl Heart Boy d’Ali Cronin (la scénariste de la série Skins si vous connaissez) et dans cette chronique, je vais vous parler du premier tome (c’est mieux quand même de commencer par le premier non ? 😉 )(même si je le reconnais, il peut m’arriver de lire certaines séries dans le désordre, mais chut, c’est un secret bien gardé).

Girl Heart Boy, c’est d’abord l’histoire de la dernière année de lycée d’un groupe de 7 amis depuis la sixième : 4 filles et demi (Cass, Ashley, Donna, Sarah)(Rich) et 2 garçons et demi (Ollie, Jack)(Rich). Sept amis forts différents, de caractères différents mais amis malgré tout. Dans ce tome, l’histoire se concentre autour de Sarah, la « sage » du groupe. L’anti-mec, la sérieuse, la vierge. Mais ça, c’était avant. (Pub quand tu nous conditionnes …).

Oui, ça c’était avant cet été. Avant qu’elle ne rencontre Joe lors de ses vacances en famille en Espagne (rassurez-vous, Joe est anglais lui aussi, mais ça n’a pas empêché les cours de langues)(oups, désolée …). Car oui la demoiselle, un après-midi je te rencontre (grâce à un ballon Disney qui m’arrive dans la tête), le soir je te rejoins pour un barbecue fictif sur la plage, deux jours après (ou trois je suis peut-être mauvaise langue), je dis bye bye virginité.

Je le reconnais, j’ai un petit peu tiqué (mais comme m’a dit une personne d’une grande sagesse, ça aurait pu être le soir même, on est un peu épargné là … :D). Et je me suis dit, mamamia, si ce n’est que ça tout le bouquin (genre déchéance de la jeunesse anglaise), je vais vite en avoir marre. Mais pas du tout. Cette histoire nous montre comment une première histoire d’amour peut un peu nous faire perdre la tête.

Spoiler SelectVoir

Mais heureusement pour Sarah, ces amis sont là pour elle malgré tout. Malgré les disputes, les secrets, les discussions en catimini, quoiqu’il arrive, ils seront toujours présents. (Et surtout Ollie, mon petit chouchouchéri). D’ailleurs, je reste persuadée que l’histoire de Sarah n’est pas complètement finie… J’ai énormément aimé chacun des amis, ils sont tous aussi super les uns que les autres malgré leurs défauts, ils sont véritablement attachants.

Ali Cronin nous décrit ici, en toute simplicité un merveilleux groupes d’amis. Tous parfaitement réalisés, on a juste envie de connaître la suite de leurs aventures. Elle a la plume légère, elle distille un humour bienvenue au fil des pages qu’elle touche à des sujets plus ou moins sérieux, avec une écriture simple mais qui nous entraîne. Alors, peut-être que le début est un tout petit long, mais c’est surtout qu’elle prend son temps pour bien poser les bases de sa série. Et je pense que les tomes suivants seront du coup meilleurs.

Maintenant revenons l’espace de trente seconde sur le genre du livre (vous pourrez peut-être éclairer ma lanterne lumineuse). Car au final ce livre, c’est quoi ? Young Adult ? Je dirais non. Même si l’histoire, l’âge des héros, le contexte, tout s’y rapporte, je maintiens mon non. Non, car les scènes de sexes sont beaucoup trop explicites pour du YA (rassurez-vous, ce n’est pas du FSOG ou du Beau Bâtard non plus). Alors, on m’a soufflé dans l’oreillette (je garde mes sources secrètes, même sous la torture) que ce serait un nouveau genre : le New Adult (aurons-nous bientôt droit au Old-Adult ou au Grand-Ma Adult ? :D). Ce n’est pas bien grave, mais ça me dérangerait quand même qu’il soit classé dans du YA. Le YA étant à partir de 12 ans, je veux bien être vieux jeu par moment mais il ne faut quand même pas dépasser les bornes des limites !

Sinon, vous l’aurez compris j’ai passé un très bon moment, et je vais vous abandonner pour me jeter sur le deuxième tome qui sort également le 25 septembre. Dans ce tome-là, nous suivrons Ashley. Le tome 3 n’a pas encore été traduit et il se consacrera à Cass. Mais je suis impatiente de voir quels seront les tomes suivant, car pour moi, l’histoire de Sarah est loin d’être finie (Olliiieeeeeeee) et j’ai vraiment vraiment vraiment beaucoup envie de les retrouver.

Amicalement Vôtre,

Melwasul

P.S : Si Ollie est mon chouchou, ça n’a aucun rapport avec un certain Oliver Quinn/Arrow, je tiens à le préciser … 😛

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

3 réflexions au sujet de « Amour ne rime pas avec toujours d’Ali Cronin »

  1. Loryane/Instant-Lecture

    Je crois que tu m’a convaincue par ta chronique, je vais lire ce livre sans plus tarder, mais d’abord faut que je l’achète! :3.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *