A un détail près de Kristan Higgins

a un détail près
Titre : A un détail près (Blue Heron #1)
Auteur : Kristan Higgins
Éditeur : Editions Mosaïc
Date de parution : 24 juin 2015

Résumé

Quand elle débarque pour deux mois à Manningsport, la petite ville des Finger Lakes où vit toute sa famille, Faith Holland a dans la poche une liste ambitieuse de projets :
– rénover la vieille grange du domaine familial de Blue Heron
– faire en sorte que la ville oublie, enfin, que son ex-fiancé l’a larguée devant l’autel le jour de leur mariage en faisant son coming out (un moment particulièrement bien choisi, non ?)
– trouver une nouvelle compagne à son père, lequel pourrait bien vouloir se remarier avec une femme cupide et d’un absolu mauvais goût (pour elle, le comble du chic est de porter une robe à imprimé léopard)
– régler ses comptes avec Levi Cooper, le copain ô combien attentionné qui a tout fait pour que son ex-fiancé clame son homosexualité devant la moitié de la ville…
Car pour Faith, une chose est sûre : rien, ni le sex-appeal affolant de Levi ni ses magnifiques yeux verts, ne viendra altérer la colère que suscite en elle celui qui, trois ans plus tôt, a fichu sa vie en l’air.

Avis de Melwasul

note 5

J’ai l’impression de commencer toutes mes chroniques de romans de Kristan Higgins de la même manière : en parlant de mon amour pour cette auteure. Mais, je n’y peux rien, à chaque fois c’est un délice, à chaque fois je me régale, à chaque fois je la vénère un peu plus. Un de mes plus grands désespoirs à ce jour est de ne pas avoir pu la rencontrer lors de sa venue en France (pas sûre que je m’en remette un jour…).

Enfin bref, vous vous doutez donc de mon état d’excitation lorsque j’ai trouvé dans ma BAL son dernier roman.

Je ressemble à peu près à ça.

Mais aussi à ça (en gros, je fais peur à voir !)

Et après lecture, je peux commencer ma chronique comme les précédentes, Kristan, elle claque tout ! Encore un sans-faute. Si j’avais adoré le précédent, Un grand amour peut en cacher un autre, je dois avouer que je l’avais trouvé peut-être un petit peu en-dessous que d’autres. Mais, A un détail près, premier tome de sa série Blue Heron, est encore une petite perle, une bouffée d’oxygène, un moment de pur plaisir !

Vous me direz, difficile de trouver pire que de se faire abandonner au pied de l’autel le jour de son mariage avec l’homme de votre vie depuis 8 huit. Faith, elle, vous répondrez que si, c’est possible : se faire abandonner au pied de l’autel le jour de son mariage avec l’homme de votre vie depuis 8 huit qui en profite pour faire son coming-out… On peut donc aisément comprendre qu’elle ait pris ses clics et ses clacs pour fuir Manningsport (sa petite ville natale) et qu’elle n’y revienne que très rarement. Mais voilà, 3 ans plus tard, on peut dire que la chance n’a pas vraiment tournée (enfin niveau job, tout roule, mais niveau vie sentimentale, difficile de faire plus catastrophique)(avec une prédisposition pour les gays …).

Mais bon, un jour ou l’autre, il va falloir qu’elle pense à quitter San Francisco (où elle avait fui) et rentre chez elle. Mais histoire de faire les choses en douceur (et d’avoir une issue de secours), elle décide de rentrer juste pour deux mois, des projets plein la tête avec en tête de liste : effacer les « ma pauvre petite Faith » ou encore les « vous vous êtes revus ? » ou encore les « tu tiens le choc, ce n’est pas trop difficile pour toi » de la bouche de tous les habitants. Sauf que voilà, quoiqu’elle en dise, elle n’est pas vraiment prête à revoir l’Ex. Celui qui l’a trahie, quitte pour ça à fuir par la fenêtre (alors là je vous préviens, je pense que j’ai dû glousser pendant à peu près 15 minutes tellement cette scène est juste malégique) et à (re)tomber sur Levi.

Levi, Levi, Levi. La cause de tous ses maux. Le meilleur ami de son ex-cher et tendre, qui le jour du mariage, n’a eu qu’un mot à dire pour que tout se désagrège (le moment fatidique du blablabla qu’il parle ou se taise à jamais)(manque de chance pour Faith, la bouche de Levi a parlé malgré lui). Et dire qu’elle lui en veut énormément est un euphémisme (on va dire que dès qu’elle l’aperçoit, elle a de très légères envies de meurtres)(manque de chance, en plus, il est flic !). Alors quand comble du comble elle se retrouve à emménager sur le même palier, elle en est sûre, son karma est pourri. A moins que le destin ne lui offre son plus beau cadeau …

Si Levi n’est pas aussi merveilleux que Ian ou Malone, sur l’échelle du héros de romance contemporaine, il a une belle place (comme tous les héros Higginsiens). Franchement, comment ne pas craquer pour de tels hommes bourrés d’humour, qui cachent un cœur tendre, attachés à leur famille et qui en font voir de toutes les couleurs à nos héroïnes. Une héroïne dans la ligne de celles des précédents romans : drôle, un brin maladroite, qui se met dans des situations pas possibles, presque trop gentille, forte mais qui a aussi ses blessures et ses défauts (et une blessure très profonde). Une héroïne qu’on adore et que l’on a envie d’avoir pour amie.

Dans ce premier tome, nous rencontrons également les sœur et le frère de Faith (ainsi que leur père et leurs grands-parents)(bon sang quelle famille !) qui seront les héros des prochains romans que j’espère on aura prochainement chez Mosaïc (d’ailleurs, info Salon du Livre, ils ont acheté tous les droits de ses romans)(j’ai failli faire une danse de la joie au milieu du Salon :D). Et après avoir rencontré les futurs héros, je suis encore plus impatiente de lire leurs histoires.

Pas la peine que je vous refasse le topo sur l’écriture de Kristan Higgins qui est juste parfaite. On glousse, on couine, on chouine, on tourne les pages à toute vitesse, on se régale, on déguste et on est triste d’arriver à la fin. C’est mignon tout plein, emplie de joie et de bonne humeur. Bref, c’est Higgins comme je l’adore, pas la peine d’en faire des caisses, à force, vous savez ce que je pense d’elle !

Couinament Vôtre,
Melwasul

Votre appréciation du livre:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Share via email
+1

15 réflexions au sujet de « A un détail près de Kristan Higgins »

  1. Okapet'

    Depuis le temps que je lis tes chroniques sur Kristan Higgins, il va peut être bien falloir que je me mette à lire un de ses livres… Et j’avoue que ce tome là me tente bien !

    Répondre
      1. Okapet'

        Non, me tape pas ! Je te jure que je vais me rattraper !
        (en plus, ça colle avec un certain thème pour juillet)(en même temps, c’est pas pour celui-là que j’avais peur de ne pas trouver de livre^^)

        Répondre
  2. katounette

    Je n’ai lu d’elle que « trop beau pour être vrai » et j’avais beaucoup aimé. Ce tome là me tente aussi beaucoup. Il y en a t’il un que tu as préféré entre tous ?

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      C’est difficile de choisir… Allez, si je devais en choisir deux je dirais L’amour et tout ce qiu va avec et L’homme idéal ou presque.

      Mais j’adore aussi Ami et Rien de plus et C’est toi que j’attendais et … ok je m’arrête.

      Je vais fair eplus simple le seul que je n’aime pas c’est Tout sauf le grand amour. Et Un grand amour peut en cacher un autre est juste un tout petit peu en dessous des autres.

      Répondre
  3. Bib HLM

    Liste d’envie sans hésitation ! J’ai hâte de rencontrer Levi et Faith aussi haha 🙂
    Quelle bonne nouvelle de savoir que tous les droits sont achetés !!!!

    Répondre
    1. Melwasul Auteur de l’article

      Comme pratiquement tous les héros Higginsiens même si certains sont plus réussis que d’autres (Malone <3 Ian <3 )

      Répondre
  4. Luna

    J’ai passé un très bon moment avec ce livre mais ce n’est pas mon préféré de l’auteur… Le prologue m’a particulièrement dérangée : je l’ai trouvé très dépréciateur pour Faith et cette image ne m’a pas quittée pendant le reste de l’histoire :/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *