A l’eau de rose de Gwyn Cready

couv a l'eau de rose

Titre : A l’eau de rose
Auteur : Gwyn Cready
Éditeur : Milady – Central Park
Date de parution : 23 août

Résumé

Lorsque la critique littéraire Ellery Sharpe, journaliste à la plume acerbe, commet un impair dans les pages du Vanity Place, son chef lui inflige la pire des punitions : rédiger un article élogieux sur la romance, un genre qu’elle méprise. Pour ne rien arranger, son ex est engagé pour l’épauler sur ce projet. Et cette mission lui tient particulièrement à cœur, car le magazine est prêt à doubler son salaire s’ils arrivent à se mettre les lectrices dans la poche. Se pourrait-il que la jeune femme change d’avis sur les romans d’amour ? Et sur son ex ?

Avis de Moonshine

note 4Je doit dire que ce livre est une lecture sympathique. Derrière cette romance comique se cache des allusions à une romance historique bien connue. Je vous en parlerai à la fin de ma chronique.

Ellery Sharpe est une journaliste littéraire dans un grand magazine : Vanity Place. Après avoir rédiger un article incendiant les auteurs de romance (sans oublier qu’elle fait de la mauvaise pub à la maîtresse de son patron), elle se voit dans l’obligation de rédiger un article de 3000 mots sur la romance avec photos à l’appui. Elle aura une semaine pour rencontrer des lecteurs et lectrices de romances, des professeurs en sociologie, visiter des lieux féériques qui inspirent la romance. Et tout ceci pour pondre un joli article qui sera une ode à la romance.

Elle sera aidée dans sa tâche par son ex petit ami : Alex MacKenzie qui se trouve être photographe dans le même journal qu’elle. Alex souhaite quitter son métier pour ouvrir une brasserie. Pour l’aider dans ce projet, il fait un pari avec son employeur. Si Ellery écrit un article vantant les mérites de la romance, son salaire sera doublé. il pourra ainsi ouvrir sa brasserie dont il a toujours rêvé.

Pour débuter ses recherches sur la romance, Alex appelle ses sœurs à la rescousse. Vivre avec quatre sœurs, cela peut aider quant on veut en savoir davantage sur ce genre littéraire et quoi de mieux que de lire un Best-Seller romantique « Kiltlander ». Ni une ni deux, Alex file acheter le roman ainsi qu’une romance historique avec un beau couple en couverture (dans le style Fabio et ses dames) et le premier tome « Vamp » qui fait fureur en ce moment. Il essaye de convaincre Ellery de lire ces trois romans et de se plonger dans un voyage d’une semaine dans les lieux mythiques de la romance : d’Angleterre en Écosse. Ils se lancent à la rencontre de fans hystériques, participent à des cercles littéraires et rencontrent un sociologue expert en romances.

Ce voyage initiatique  va permettre à notre couple de se retrouver et de faire un point sur leur vie commune. On retrouve dans le roman quelques flash-back qui nous permettent de comprendre leur vécu et les causes de leur séparation. Mais ce voyage va aussi leur donner une chance de se retrouver et pourquoi pas se redécouvrir.

Ellery est une jeune femme très snob. Elle est critique littéraire et ne conçoit pas que la romance soit un genre à part entière. Elle va bien évoluer grâce à ce voyage et surtout elle va apprendre à relâcher la pression et à faire la fête. Grâce à ces trois romans, elle va découvrir les enjeux de la romance dans la littérature, de s’ouvrir de nouveau à l’amour et apprendre le pardon. Alex va profiter de ce voyage pour se rapprocher de la femme qu »il a toujours aimée. Il va essayer de réparer ses erreurs passées. Il puisera quelques conseils bien avisés et comiques dans ces romances. Je vous laisse en découvrir les passages cocasses.

Cette histoire est vraiment adorable mais n’est pas non plus exceptionnelle. C’est pour cette raison que je ne lui mets qu’un 3.5 sur 5. Je ne me suis pas laissée emporter par l’histoire que je trouve très basique et dont on devine souvent certains passages. Les personnages sont attachants mais il me manque un je ne sais quoi pour qu’elle soit meilleure.

Cependant, le petit plus de ce livre (qui ne le sera peut-être pas pour vous) ce sont les différents passages du roman qui font références à des romans historiques et notamment un en particulier. Je vous explique : dans son roman, Gwyn Cready fait allusion à des scènes, personnages d’une romance historique qu’elle intitule : « Kiltlander ». Après une analyse complète de son roman, je peux vous affirmer qu’elle s’est inspirer du roman ultra connu : « Outlander »  (de la grande et divine Diana Gabaldon). Du nom similaire de ses personnages (Jemmie/Jamie, Cara/Claire) en passant par différentes scènes du roman original que l’on retrouve dans son livre, sans oublier une dédicace dans les remerciements pour Diana Gabaldon : « A Diana ». Pour une « Gabaldingue » (terme employé pour décrire une folle furieuse des romans de Diana Gabaldon) comme moi, j’ai pris plaisir à retrouver ses allusions dissimilées un peu partout dans ce roman.

De ce fait, je me question sur les deux autres romans dont parle l’auteure dans son livre : « Vamp » et le roman historique du peintre et de sa maîtresse. Je me demande si eux aussi son des allusions à des romans existants. Si quelqu’un à une idée à me proposer, je suis toute ouïe.

En résumé ce roman est divertissant. On passe un agréable moment de lecture. Mais ce n’est pas la romance du siècle. A lire pour passer le temps et se divertir.

Moonshine

Votre appréciation du livre

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

2 thoughts on “A l’eau de rose de Gwyn Cready

  1. Cléo

    Curieuse aussi de connaitre les références des autres romans qui ponctuent les lectures d’Ellery! En tout cas j’ai bien aimé ce livre et son angle d’attaque.

    Reply
    1. Moonshine Post author

      Si tu as des infos sur les deux autres livres. Surtout tiens-moi au courant. Je suis de nature à chercher tant que je n’ai pas obtenu la réponse. Et je sens qu’il va falloir que j’interview l’auteur pour les avoir.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *